POLITIQUE

Une délégation des Présidents de région en visite

Une délégation des Présidents de région en visite

29 octobre 2018
Mercredi, Saint-Martin a accueilli une délégation des présidents de Régions, menée par Hervé Morin, président de Régions de France, qui était accompagné de Renaud Muselier, président de la Région Sud Provence Alpes Côte d’Azur et Alfred Marie-Jeanne, président de la commission Outre-mer de Régions de France et président de la collectivité territoriale de la Martinique. L’occasion pour le Président Daniel Gibbs, de faire du lobbying auprès de ces représentants politiques en rappelant que les compétences des régions sont entrées dans l’escarcelle de la Collectivité de Saint-Martin.
 
Un cumul des compétences de l’Etat, d’une Région, d’un Département et d’une commune qui rend complexe la gouvernance de ce petit territoire, aggravé par la catastrophe climatique Irma, a insisté le Président Gibbs auprès de ces représentants politiques. Daniel Gibbs a donc fait valoir cinq axes principaux qui sont partie intégrante des compétences des régions et pour lesquels il réclame un soutien de la part des Régions de France : la formation professionnelle ; le développement économique avec la relance d’un tourisme durable ; l’accélération des travaux de reconstruction des établissements scolaires (en France, les régions de France ont la compétences des lycées, les départements ont la compétences des collèges et les communes ont la compétence des écoles élémentaires, ndlr) ; inventer un nouveau développement économique pérenne et résilient ; réussir le rendez-vous avec l’Europe et les fonds européens.
 
Voeux d’une plus grande autorité locale
 
De vastes chantiers à mettre en œuvre pour que Saint-Martin cherche la voie de l’excellence dans ses indicateurs économiques et sociaux, et pour lesquels la délégation des Présidents de Régions a assuré tout son soutien auprès des instances compétentes.
Le président Hervé Morin rappelait que pour la première fois le Conseil des présidents de régions se tenait aux Antilles, avec l’ouverture en Martinique en début de semaine des assises pour proposer un nouveau schéma de décentralisation. Démontrant par-là une forte détermination à renforcer la déconcentration des pouvoirs. Il a d’ailleurs annoncé vouloir plaider dans le sens d’une plus grande autonomie locale, et notamment : « Les Régions de France doivent porter devant le Parlement un modèle de gouvernance pouvant déroger aux règles de droit commun en période de crise. Et pour ce faire, nous allons nous appuyer sur l’exemple de Saint-Martin ». Des propos renforcés par ceux du président Alfred Marie-Jeanne, également leader du Mouvement Indépendantiste Martiniquais (MIM) souhaitant donner plus de pouvoirs déconcentrés aux régions en procurant une meilleure autorité de gestion : « que serait la France sans ses territoires ? », s’exclamait-il avec la fermeté qu’on lui connait.
Pendant son court séjour à Saint-Martin, la délégation est allée sur le terrain pour prendre le pouls de la reconstruction en marche et des problèmes toujours bien criants sur le territoire, avec une visite de l’hôtel Le Beach, ainsi qu’un détour au Lycée Professionnel des Iles du Nord. Des visites qui plus que des discours, auront dû faire prendre conscience à la délégation de la réalité toujours bien actuelle du territoire.
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.