POLITIQUE

La délégation a commencé sa visite de reconnaissance de terrain par un passage à la Baie Orientale.
La délégation a commencé sa visite de reconnaissance de terrain par un passage à la Baie Orientale.

Un point-étape, six mois après le passage de l'ouragan

06 mars 2018

Les quatre Ministres et Secrétaires d’Etat sont arrivés à l’aéroport de Grand Case en fin de matinée de dimanche. Une visite « point étape » à six mois du passage de l’ouragan Irma, qui a débuté par une reconnaissance de terrain. La journée de lundi a été consacrée à des rencontres et réunions avec les différents acteurs locaux. Retour sur cette visite de terrain.

Dès leur arrivée, la Ministre des Outre-mer Annick Girardin, le Ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, le Secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, Sébastien Lecornu, et le Secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires, Julien Denormandie, ont fait une première étape à la Baie Orientale, vide de touristes et même de résidents en ce dimanche après-midi pourtant ensoleillé. Un « village fantôme » dont les ministres ont certainement eu du mal à imaginer l’effervescence qui pouvait y régner l’année dernière à la même époque… Après un déjeuner dans le seul restaurant de la Place du Village ouvert le midi pour l’occasion, la délégation ministérielle s’est dirigée vers Quartier d’Orléans.


Les Compagnons Bâtisseurs s’investissent à Quartier d’Orléans pour l’auto-reconstruction

Dans le village de Quartier d’Orléans, les Compagnons Bâtisseurs soutenus par la Fondation de France, ont mis en œuvre un chantier de reconstruction d’une maison sinistrée. Un projet de vingt maisons pilotes devrait sortir de terre durant les 6 mois à venir, selon le concept d’auto-construction. Les Compagnons Bâtisseurs initient les populations à la reconstruction de leurs habitations. Dès cette semaine un container sera placé sur un terrain avec une maquette de construction résiliente (24m2) ainsi qu’une « outilthèque ». Les populations seront ainsi initiées à la reconstruction de leurs habitations. Suite à ce projet pilote, ce sont quelque 400 habitations qui devraient ainsi être auto-reconstruites.


Visite à l’écosite

La visite de la délégation s’est poursuivie à l’écosite de Grandes-Cayes, où le gérant de la société Verde SXM, Jean-Pierre Tey, a pu expliquer les problématiques rencontrées eu égard aux quelque 50 000 tonnes d’encombrants et 1200 épaves de véhicules (sur les 4000 épaves encore à venir) venus abonder le site, depuis le passage de l’ouragan. Des conditions de gestion et de traitements des déchets particulièrement difficiles sur un site qui n’était pas conçu pour recevoir tous ces encombrants, en sus des déchets quotidiens. Des problématiques encore exacerbées par la situation d’insularité qui engendre des coûts et des délais supplémentaires.


Sur le front de mer de Marigot, rencontres improvisées avec les populations

La Ministre Annick Girardin a tenu à faire un arrêt sur le front de mer de Marigot, où elle a pu discuter avec les saint-martinois alors présents, et également avec de jeunes lycéens qui étaient venus s’entraîner en sport sur les agrès installés-là. « Nous n’avons plus de plateaux sportifs dans les établissements scolaires… et pourtant nous avons les épreuves sportives à préparer pour le baccalauréat », ont-ils expliqué à la Ministre Annick Girardin. Pour mémoire, les reconstructions des établissements publics de la Collectivité et de l’Etat seront sur la table des discussions le 12 mars prochain, au cours d’une réunion du Comité interministériel qui devra présenter les plans pluriannuels d’investissements (PPI) de la Collectivité et de l’Etat.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.