POLITIQUE

Réunion de concertation avec les commerçants du front de mer (Restaurateurs, opérateurs du marché...)
Réunion de concertation avec les commerçants du front de mer (Restaurateurs, opérateurs du marché...)

Steven Patrick démissionne de ses fonctions de 4e vice-président

30 juin 2021
Suite à la décision prise par le président Daniel Gibbs jeudi dernier, d’ôter à son 4e vice-président, Steven Patrick, sa délégation en matière de Cadre de Vie, ce dernier convoquait une conférence de presse le lendemain, vendredi 25 juin, dans l’immeuble du port à Galisbay, où il annonçait sa démission de ses fonctions de 4e vice-président de la Collectivité.
«Au cours de cette affaire, j’ai été humilié et non-respecté par le président Daniel Gibbs ! En tant que vice-président en charge de la délégation du Cadre de vie, c’est à moi que devait revenir le dernier mot, et non pas au Directeur-Général Adjoint (DGA), qui est rémunéré pour effectuer le travail ordonné par l’élu en charge de la délégation. Le président Gibbs a soutenu le DGA et a fait du forcing en public, devant mes collègues, les administratifs et les élus de l’opposition. Le président a décidé de me retirer mon pouvoir de signature de ma délégation... Je n’ai aucune raison de rester, car à quoi je servirai ? J’ai donc décidé de présenter ma démission à ce poste et de rester conseiller territorial et membre du conseil exécutif », a indiqué Steven Patrick lors de cette conférence de presse, regrettant que la Team Gibbs n’en soit plus une.
Steven Patrick a également évoqué les dysfonctionnements qui existent dans cette délégation, avec une ambiance délétère et outrageuse, sans que des sanctions ne soient prises, et estiment que le président Gibbs accorde une place plus importante à la parole des fonctionnaires plutôt qu’à celle des élus. « Je ne suis pas un élu de la République, je suis un élu de Saint-Martin, et j’avais pour ambition de travailler pour mon territoire, et non pas pour être aux ordres des fonctionnaires », a-t-il ajouté.

Rappel des faits
 
La veille d’un conseil exécutif programmé le mercredi 16 juin dernier, il est demandé au VP Steven Patrick de rajouter à l’ordre du jour l’étude d’une délibération concernant l’octroi de permis de construire. Face au peu de temps imparti pour préparer le dossier, Steven Patrick refuse et informe que cette délibération sera présentée au Conseil exécutif de la semaine suivante. La délibération est toutefois présentée au Conseil exécutif afin de libérer cette demande de permis de construire, contre l’avis du VP en charge de ce dossier. Le ton monte d’un cran entre le VP et le DGA et le président Gibbs tranche en allant dans le sens du DGA. En colère, Steven Patrick quitte le Conseil exécutif et se rend à la cité administrative où se situe le bureau du DGA. Il casse violemment la serrure du bureau et l’a fait remplacer afin que le DGA ne puisse plus y accéder.
Le syndicat UNSA Territoriaux SXM se saisit de l’affaire et déclare dans un communiqué de presse adressé le 24 juin « regretter le silence assourdissant du Président de la collectivité qui par son absence de réaction se rend complice de cet acte de barbarie (...)". Le président Gibbs réagit simultanément et adresse ce même 24 juin un communiqué indiquant « ne pouvoir laisser impuni un tel acte de violence » et sa décision « d’ôter au vice-président Steven Patrick sa délégation en matière de Cadre de Vie » et avoir « notifié la décision à Monsieur Steven Patrick, mercredi 23 juin ». Le président précisait toutefois que Steven Patrick conservait ses fonctions de vice-président au sein de la majorité, d’officier d’Etat civil et membre du Conseil exécutif, sans toutefois avoir de délégation ni de responsabilités dans le champ de l’urbanisme, de l’aménagement, de l’environnement et des travaux.
La Collectivité n’a pas encore pour l’heure informée de la suite qui sera donnée à cette démission.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.