POLITIQUE

Sénatrice Pétrus / Team Gibbs : Tous pour un, un contre tous !

09 juillet 2021
Un communiqué de la Sénatrice Annick Pétrus parvenait mercredi dans les rédactions, dans lequel l’élue fustige les malaises observés ces derniers jours au sein de la Collectivité et évoque une décapitation de l’administration conduisant à un « chaos ». Dès le lendemain, une missive longue de 3 pages intitulée « lettre ouverte » et signée par la Team Gibbs, à l’exception de la signature du conseiller et ex-vice-président Steven Patrick et bien sûr de celle d’Annick Pétrus, toujours conseillère territoriale de la majorité, parvenait également dans les rédactions.
Dans son communiqué, la sénatrice Pétrus parle d’une administration « décapitée et malmenée qui réduit les capacités de fonctionnement et entrave la qualité du service dû à nos administrés (…) La réforme de notre administration aussi nécessaire soit-elle ne peut se faire à coup de maladresses, de mensonges, de méchanceté, d’humiliation, de mépris, de stigmatisation, d’irrespect, d’absences répétées , de clientélisme, de favoritisme et de dilapidation de l’argent public. J’apporte mon soutien à ceux qui dénoncent cette situation car quand l’injustice se fait loi, la résistance devient une nécessité. Je suis inquiète car la décapitation de la DAF, par exemple, entraine une fois de plus la paralysie des marchés publics et donc l’arrêt de la commande publique. Des milliers d’heures d’emploi se retrouvent en attente (…) ». La sénatrice en appelle à «la responsabilité de celles et ceux qui sont responsables de ce chaos, afin que l’administration retrouve une certaine forme de sérénité perdue depuis deux ans et nécessaire à la poursuite de sa mission ».
 
La Team Gibbs rafraichit la mémoire de la sénatrice Pétrus
 
La Team Gibbs pointée ici du doigt, répond à la sénatrice par une lettre ouverte longue de 3 pages dont la citation d’introduction empruntée à Henri Fayol donne immédiatement le ton : “Diviser les forces ennemies est bien, mais diviser ses propres forces est une lourde faute.” Et de rappeler quelques souvenirs à la sénatrice Pétrus : « Madame Pétrus, Sénatrice choisie par la Team Gibbs, ancienne vice-présidente et actuelle conseillère territoriale de la majorité, semble découvrir que, depuis de trop nombreuses années, notre administration est effectivement souffrante, ce qui réduit ses capacités d’action et entrave parfois le service à nos administrés. S’il est un fait, aujourd’hui, que le travail de fond que nous ne sommes parvenus à engager qu’à partir de la fin 2019, à travers l’action de notre DGS et ses équipes, vise à améliorer un fonctionnement parfois défectueux et souvent perfectible, nous nous interrogeons, à ce stade, sur les objectifs réels de la parution de ce communiqué, avec l’entête du Sénat qui plus est. En effet, Madame Pétrus, en sa qualité de 3ème vice-présidente en charge des Affaires sociales, de l’Education et de la Formation professionnelle, de 2017 à fin 2020 ne découvre pas les dysfonctionnements et les difficultés de cette administration ; alors même qu’elle a pleinement participé à l’action que nous menons pour y remédier depuis 4 ans (…). Elle a, elle-même, commis nombre de maladresses dans sa gestion relationnelle et malmené certains employés qui l’ont maintes fois signalé. La mémoire est parfois sélective, même si nous concevons qu’il existe toujours un chemin pour la remise en question… Doit-on rappeler à Madame Pétrus, qui siège au sein de notre assemblée, que Direction financière (DAF) et Commande Publique sont deux directions distinctes ? (…) ». Et de lui rappeler également ses obligations envers la Collectivité dans cette mission sénatoriale qui lui a été confiée par les grands électeurs, via l’investiture de la Team Gibbs : « En septembre 2020, lorsqu’il a fallu investir un élu de notre majorité au poste de Sénateur, nous avons (malgré les dissensions et les voix qui se sont élevées au sein de la majorité contestant ce choix), choisi Madame Annick Petrus. Parce qu’alors, nous avons accepté de considérer qu’elle saurait défendre Saint-Martin, sa population et notre collectivité territoriale en pleine mutation, au niveau national. Nous avons toujours essayé de tempérer les ardeurs et de privilégier la discussion au conflit, selon les valeurs portées par le Président de la Team Gibbs (…) Les hommes et les femmes de la Team Gibbs 2017 n’avaient, pour la plupart, aucune expérience politique, mais le Président a accordé sa confiance parce qu’il a cru en leur potentiel (…). Nous parlons ici de l’avenir d’un territoire et de ses habitants et non pas des ambitions politiques et personnelles de celles et ceux qui veulent déjà se positionner pour les élections de 2022 au lieu de poursuivre un travail encore inachevé (…) ». Et de conclure : « Les Saint-Martinois nous ont élus pour faire évoluer la Collectivité, pour moderniser notre administration. Les Saint-Martinois méritent que nos forces se rassemblent. Ils méritent une Collectivité forte. Ils ne méritent ni une exposition malveillante, ni des expressions « charognardes » équivalant à une mise à mort. Chacun est libre de ses mots. Le peuple, lui, a la liberté d’opinion et de se prononcer dans les urnes. ».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.