POLITIQUE

Parti UD : J.S Hamlet jette l’éponge

Parti UD : J.S Hamlet jette l’éponge

11 janvier 2022
Nouvelle défection dans la garde rapprochée du président Gibbs. Vendredi dernier, Le conseiller territorial Jean-Sébastien Hamlet, membre de la Team Gibbs, fidèle depuis 2016 du parti de l’UD fondé par Daniel Gibbs en 2012 et président de l’UD JEUNES, a présenté sa démission de l’UD.
Vendredi 7 janvier dernier, Jean-Sébastien Hamlet a publié sur sa page Facebook sa lettre de démission envoyée le même jour au président du parti politique Union pour la Démocratie, Daniel Gibbs. Cette démission intervient deux jours après que cinq autre élus de la majorité aient informé de leur décision de créer un groupe d’élus au sein de la majorité afin de, selon eux, « terminer le mandat en pleine démocratie » et de pouvoir obtenir des rapports et autres documents dont l’accès leur serait refusé par le président Gibbs alors qu’ils estiment être en droit de les obtenir. Quand cette dernière information a été rendue publique, mercredi 5 janvier, Jean-Sébastien Hamlet avait alors écrit sur les réseaux sociaux : « Les motivations sont légitimes et je soutiendrai toutes démarches allant dans l’intérêt des Saint-Martinois. Malheureusement celle-ci arrive publiquement sous cette forme à 2 mois des échéances électorales et pourrait être mal interprétée… (…) Mon message n’est pas destiné à déstabiliser notre Président Gibbs, car ce n’est pas mon style… Mais il est temps de restaurer la confiance et celle-ci commence par la transparence ».
Joint par téléphone, Jean-Sébastien Hamlet nous informait que « sans pour autant souhaiter pour l’heure rejoindre le nouveau groupe d’élus constitué, je suis solidaire avec cette démarche dans l’objectif qu’ils ont de vouloir obtenir des documents que le président ne souhaite pas divulguer », commentait-il.
Jean-Sébastien Hamlet nous confiait avoir été ces derniers temps, déçu par le comportement du président, « mais la goutte qui a fait déborder le vase ce vendredi 7 janvier dernier, est la tentative de manœuvre opérée par le président Gibbs pour m’écarter de la page Facebook de l’UDJ, alors que j’en suis administrateur ».
 
« Si je reviens en politique, c’est pour être aux commandes »
 
Toutefois fier du devoir accompli, notamment au travers de la création de la SAS Tintamarre, Jean-Sébastien Hamlet, jeune en politique et en âge (37 ans), avoue aujourd’hui sa déception de la politique dans sa conception actuelle et indique avoir des objectifs personnels importants à atteindre avant de reprendre de quelconques missions politiques, pour lesquelles il faut être 100% disponible : « Je souhaite terminer mon cursus en Master Digital Humanities pour lequel je suis en train de travailler mon mémoire. J’ai ma famille, mes trois enfants encore jeunes à éduquer. Quand je serai prêt, je reviendrai sur la scène politique, et ma petite expérience en la matière m’a fait comprendre que pour me réengager, je devrais être aux commandes… », indiquant par-là que les élections de 2022 se feront sans lui, mais en revanche que pour les échéances de 2027, il faudra compter avec lui.
En attendant, et à 10 semaines des prochaines échéances territoriales, la Team Gibbs ne compte plus que 11 partisans et devra terminer son mandat avec une «majorité minoritaire !»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.