POLITIQUE

Photo d'archive lors de la 3è réunion du comité interministériel, en octobre 2017.
Photo d'archive lors de la 3è réunion du comité interministériel, en octobre 2017.

Lundi 12 mars, une date décisive pour la reconstruction

09 mars 2018

Ce lundi 12 mars prochain aura lieu la 5e réunion du Comité interministériel pour la reconstruction de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy. Une réunion décisive à laquelle participent à titre exceptionnel les présidents des deux Collectivités, Daniel Gibbs et Bruno Magras, et qui a pour objectif de déterminer les montants qui seront consentis par l’Etat pour les trois à cinq années à venir, en faveur de la reconstruction des deux îles, les fameux Plan Pluriannuels d’Investissement (PPI).

Les présidents des Collectivités de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy doivent présenter au gouvernement ce lundi 12 mars les Plans Pluriannuels d’Investissements et de Rattrapage. Pour mémoire, lors d’un premier bilan établi quelques semaines après le passage de l’ouragan, le Président de la Collectivité de Saint-Martin, avait estimé à 3.5 milliards d’euros la facture totale des dégâts causés par Irma, tant pour les bâtiments privés que publics, ces derniers étant dévastés à 95%.
Une estimation par la suite revue à la baisse, à 2.5 milliards d’euros. La Fédération Française des Assurances (FFA) avait quant à elle évalué dans un premier temps la facture à 1.2 milliards pour les deux Iles du Nord, pour réestimer le montant à 1.8 milliards d’euros.

QUI VA PAYER QUOI ET QUELS MONTANTS ?

Les PPI qui seront présentés à Paris ce lundi lors de cette nouvelle réunion du comité interministériel devraient être actés et définir pour les 3 à 5 ans à venir, qui de l’Etat, de l’Europe, de la Collectivité, des opérateurs de réseaux, de l'Ademe, paye quoi et selon quels montants. Au programme, seront étudiés les bâtiments et infrastructures publics de la Collectivité et ceux de l’Etat. Concernant les bâtiments de la Collectivité, il est déjà acté la nécessité de reconstruire un collège, a priori 900 places, en remplacement du collège de Soualiga totalement détruit et qui est pour l’heure accueilli au sein de la Cité scolaire Robert Weinum. De même, l’école de Cul de Sac, Emile Larmonie, détruite également devra être reconstruite.
Les autres établissements scolaires, tous impactés devront être réparés. L’hôpital Louis Constant Fleming, à Concordia devra lui aussi être restauré pour retrouver sa capacité initiale de lits, et complété par des services qui font actuellement défaut, notamment en psychiatrie. Un pôle médico-social, un EHPAD et un accueil pour personnes souffrant de handicap devraient également avoir leur place dans ces PPI. Les complexes sportifs, les centres socioculturels, les réseaux routiers et les réseaux secs et mouillés seront également à l’étude. Et en urgence, à quatre mois de la prochaine saison cyclonique, la construction d’un abri anticyclonique avec une capacité d’accueil de 1500 personnes.

DEMARRAGES IMMINENTS DES CHANTIERS

Concernant les bâtiments de l’Etat, la construction d’une nouvelle préfecture, mais aussi d’une cité administrative devraient être dans les dossiers. La caserne de gendarmerie de Quartier d’Orléans ayant été partiellement détruite et se situant dans une zone inondable, le projet de construction d’une nouvelle caserne de gendarmerie, probablement à Hope Estate, devrait également être à l’ordre du jour de cette 5e réunion du comité interministériel.

Une réunion parisienne attendue donc impatiemment par les populations et tous les acteurs locaux, puisqu’à compter de ce qui sera décidé et des montants qui seront alloués, les chantiers participant véritablement de la reconstruction devraient enfin pouvoir démarrer.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.