POLITIQUE

Les Ministres s’estiment fiers du travail accompli

Les Ministres s’estiment fiers du travail accompli

06 mars 2018

Du point d’étape à six mois du passage de l’ouragan réalisé par les quatre ministres en visite à Saint-Martin ressort un satisfecit général. Après l’urgence, selon les membres du gouvernement, le retour à une phase normale est acté, et pour l’heure, la préoccupation du gouvernement réside dans la mise en sécurité de toute la population en amont de la prochaine saison cyclonique.

« L’engagement du gouvernement à vos côtés a été sans failles, depuis la catastrophe Irma. Pour ma part, j’étais présente 24 heures après le passage du phénomène, je suis ensuite revenue avec le Président Macron, puis avec le Premier Ministre Philippe. Cette nouvelle visite s’inscrit d’ailleurs dans ce qu’avait prévu le chef du gouvernement en novembre dernier, à savoir une visite ministérielle tous les deux mois. Nous sommes venus à quatre pour faire accélérer la cadence dans la phase de reconstruction et tenter de lever des freins, en l’occurrence ceux engendrés par les assurances », indiquait la Ministre Girardin au cours d’un point presse donné dans le milieu de la journée d’hier. Les quatre Ministres n’ont d’ailleurs pas manqué de relever qu’ils étaient là pour accompagner et assister la Collectivité, dans bon nombre de compétences qui relèvent pourtant de celles de cette dernière : logements, établissements scolaires, économie, tourisme…

SÉCURISER LES POPULATIONS AVANT LA PROCHAINE SAISON CYCLONIQUE

L’inquiétude est prégnante dans la population avec l’approche de la prochaine saison cyclonique. Les membres du gouvernement se voulaient rassurants à ce sujet, insistant sur le dialogue permanent ouvert avec les compagnies d’assurances afin qu’elles accélèrent les indemnisations. Une avancée notoire dans le domaine, avec les compagnies d’assurances qui se sont engagées à couvrir les risques pour les habitations qui ne seraient pas encore sécurisées au moment de l’ouverture de la saison cyclonique, du fait des retards dans les indemnisations. Un accompagnement du gouvernement donc au plus près de la Collectivité, afin d’accélérer les processus de mise en sécurité des populations à quelques mois du début de la prochaine saison cyclonique et qui devra également participer de la refonte du territoire, dans ses codes et ses fonctionnements. Le Président Daniel Gibbs annonçait quant à lui la réforme de la fiscalité entamée qui devrait donner à la Collectivité les moyens pour le développement de son plan de reconstruction, le plan Phoenix.


Depuis le passage de l’ouragan, l’Etat a déboursé quelque 300 millions d’euros pour le territoire

Depuis le passage d’Irma, l’Etat et ses opérateurs ont déjà dépensé ou engagé plus de 300M€ pour Saint-Martin et Saint-Barthélemy : 163M€ pour le dispositif d’urgence (déploiement des renforts militaires et civils, pont aérien et maritime, vivres et matériels de secours etc.) et au minimum 140M€ pour l’accompagnement financier des particuliers, des entreprises et des collectivités (chômage partiel, carte prépayée etc.). Ces coûts ne prennent pas en compte les futures dépenses d’investissement pour la reconstruction des bâtiments et des infrastructures publiques (préfecture, écoles, réseaux etc.), qui seront fixées le 12 mars prochain en comité interministériel


Des aides financières de l’Etat en contrepartie d’un effort accru de gestion financière

La collectivité de Saint-Martin s’est vue octroyer une aide non-remboursable de 12,2 millions d’euros en 2017 et 50 millions d’euros en 2018, ce qui représente un tiers de son budget annuel de fonctionnement. Formalisée par un protocole signé le 6 novembre par le Premier ministre et le président Daniel GIBBS, ce versement a pour contrepartie un effort accru de la collectivité en termes de gestion financière.
La Collectivité de Saint-Barthélemy a quant à elle été exonérée du paiement de sa dotation de compensation négative pour 2018, ce qui représente une aide de 2,9 millions d’euros de la part de l’État.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.