POLITIQUE

Le vice-président Yawo Nyuiadzi rapporteur d’une publication  sur les statistiques outremer

Le vice-président Yawo Nyuiadzi rapporteur d’une publication sur les statistiques outremer

10 juillet 2018

La Commission nationale d’évaluation des politiques de l’État outre-mer s’est réunie, mercredi 27 juin 2018 à Paris, en séance plénière.

Cette deuxième séance plénière était notamment l’occasion pour les membres de la CNEPEOM de définir les axes de travail pour cette nouvelle législature. Quatre thématiques ont été retenues à l’unanimité : la CNEPEOM travaillera ainsi sur la santé comme droit à l’égalité, sur l’évaluation des dispositifs fiscaux outremer, sur la formation initiale et continue comme facteurs d’insertion et sur les indicateurs, outils et statistiques d’évaluation des politiques publiques. 

« Un dernier sujet est particulièrement crucial dans les outremers en général et à Saint-Martin en particulier » précise le vice-président Yawo Nyuiadzi, représentant des Collectivités au sein du Bureau de la CNEPEOM. « Malgré des avancées notables, les COM de l’Atlantique constituent des angles morts statistiques. La Collectivité de Saint-Martin est particulièrement handicapée par cette situation : en effet, l’Europe demande des statistiques annuelles dans le cadre des Programmes Opérationnels. Cette carence en matière de statistiques, en l’état, ne permet pas à St-Martin d’obtenir la qualification de région NUTS 2, l’empêchant, dès lors, de devenir autorité de gestion des fonds européens sur la période 2014-2020. Et la question se posera pour les PO 2021-2027 » détaille M. Nyuiadzi. « En raison de leur statut particulier, nos territoires, qui n’ont pas les moyens de créer leur propre service statistique, ne relèvent de l’INSEE que pour la question du recensement. Or, pour sortir de l’angle mort des politiques publiques, nous avons plus que besoin d’indicateurs tels que l’indice des prix, les indicateurs sanitaires, les taux de pauvreté ou d’illettrisme, les chiffres du commerce extérieur et du PIB bien sûr… Cette situation est très handicapante pour nos territoires » conclut le vice-président, à qui la CNEPEOM a confié la rédaction du rapport sur cet axe de travail. 

Pour rappel, la Commission nationale d’évaluation des politiques de l’État outre-mer réunit des parlementaires, des représentants de toutes les collectivités ultramarines, des représentants du Conseil économique, social et environnemental ainsi que des représentants du Ministère des Outre-mer et de l’action et des comptes publics. Instituée par la loi pour le développement économique des outremer (LODEOM) de 2009, cette commission, comme son nom l’indique, a pour mission de suivre la mise en œuvre des politiques publiques de l’État dans les Outre-mer, en particulier les mesures en faveur du développement économique et social. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.