POLITIQUE

Au nom de la Collectivité, le président Gibbs a offert à la préfète Anne Laubies  la plaque minéralogique de son véhicule encadrée dans un tableau.
Au nom de la Collectivité, le président Gibbs a offert à la préfète Anne Laubies la plaque minéralogique de son véhicule encadrée dans un tableau.

La préfète Anne Laubies a quitté le territoire

10 juillet 2018

Si les préfets se succèdent à Saint-Martin, généralement pour une période de trois années, certains auront marqué plus que d’autres de leur empreinte le territoire. Anne Laubies qui est arrivée à Saint-Martin en juillet 2015 pour y accomplir cette mission de représentant de l’Etat, fait partie de cette catégorie. Toutes les personnalités présentes à la cérémonie donnée en son honneur se sont accordées a honoré celle qui a joué un rôle important, tant avant l'ouragan que pendant son passage et encore dans la gestion post-Irma.

Après trois ans de service à Saint-Martin, la préfète déléguée Anne Laubies est repartie vers d’autres horizons, pour le temps de sa retraite professionnelle. Une cérémonie qu’elle a souhaitée en deux temps était donnée jeudi dernier en son honneur : la pose de la première pierre de la nouvelle préfecture transitoire et la cérémonie de son départ.

PREMIÈRE PIERRE DE LA PRÉFECTURE

En effet, le départ de la préfète Laubies coïncide avec le lancement des travaux de la nouvelle préfecture, qui se veut une construction transitoire. Le chantier a débuté il y a quelques semaines, sur le terrain attenant à l’ancien Pôle Emploi, à Concordia,  dans lequel sont déjà installés depuis l’ouragan les services de la préfecture. Après les travaux de terrassement, les fondations ont démarré dès cette semaine. C’est un bâtiment modulaire qui sera construit sur deux niveaux, pour une surface totale d’environ 1120 m2. 
Ces bâtiments viendront s’articuler autour d’un patio avec des minéraux et de la végétation. Il est prévu tout autour un parking d’environ 70 places.  Le bâtiment comportera deux entrées, l’une pour les agents, l’autre pour le public. 

La première pierre a été posée en lieu et place du patio. Cette construction devra se faire dans un temps record, puisque l’ouverture du bâtiment au public est prévue pour la fin du mois de septembre. 

« Il était normalement prévu la réhabilitation de la préfecture du Fort Saint-Louis… Irma en a décidé autrement », indiquait la préfète Anne Laubies, avant de sceller dans la première pierre posée, avec le Préfet de Région Philippe Gustin, un cylindre métallique contenant le document officiel de construction de ces locaux transitoires. 

DÉPART DE LA PRÉFÈTE

Le deuxième temps de cette cérémonie et pour lequel de nombreuses personnalités se sont réunies autour de la Préfète Anne Laubies en cette fin d’après-midi de jeudi dernier, était pour marquer son départ de l’île.  Le président Daniel Gibbs, le sénateur Guillaume  Arnell, le préfet de Région Philippe Gustin, ainsi que les trois personnalités représentant Sint Maarten, le Gouverneur Eugene Holiday, la présidente du Parlement, Sarah Wescott Williams et la Première Ministre Leona Marlin-Romeo. Un public également nombreux, des civils, des personnels de l’Etat, des militaires… 

Une cérémonie empreinte de beaucoup d’émotion, tant la préfète Anne Laubies a su tisser des liens forts avec toutes ces personnalités avec lesquelles elle aura travaillé depuis 2015. Des liens qui ont été renforcés par la crise Irma et post-Irma. Chacune des personnalités politiques a salué le professionnalisme, la bienveillance toute en fermeté de la préfète et a également eu un mot pour Anne. 

« Madame la Préfète, Chère Anne, travailler avec vous a été une chance pour moi. Votre départ est douloureux pour Saint-Martin, pour les saint-martinois et pour moi (…) Vous avez toujours été présente à nos côtés, sans lassitude et sans parti-pris (…) Les épreuves révèlent, les épreuves soudent (…) », a indiqué le président Gibbs, avant de lui offrir un cadeau d’adieu original : la plaque minéralogique de son véhicule de service encadrée dans un tableau.
Le sénateur Guillaume Arnell qui avait remarqué que la préfète portait toujours autour du cou un bijou représentant la Guyane, un département où la préfète a exercé une mission également, a souhaité que la préfète reparte de l’île, avec cette fois un bracelet, représentant la carte de Saint-Martin.

La préfète a conclu cette cérémonie en indiquant que cette mission à Saint-Martin restera pour elle parmi celles les plus marquantes de ses 40 années de carrière qui l’ont projetée au-delà de trois océans, dans trois continents différents. Elle rendait un vibrant hommage à la présidente Aline Hanson : « Grâce à la présidente Aline Hanson, j’ai compris l’île », et d’insister par ailleurs sur « l’important travail pour la coopération qui doit être prolongé avec la partie hollandaise, mais également sur l’éducation, la sécurité… ». Elle rajoutait « quitter l’île avec un gros pincement au cœur. Saint-Martin sera toujours dans mes pensées. Je reviendrai pour y voir mes amis ». Un discours de départ accueilli par une haie d’honneur sous les applaudissements.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.