POLITIQUE

François Baroin en visite aux Antilles

François Baroin en visite aux Antilles

15 avril 2019
François Barouin, au titre de président de l’association des maires de France (AMF) a effectué la semaine dernière une tournée des différentes îles antillaises. Après la Guadeloupe et Saint-Barth et avant la Martinique, il était de passage, pour une journée à Saint-Martin, vendredi dernier. Une visite volontairement restée discrète en cette période d’agitation sociale sur l’île.

A l’invitation du président Gibbs et en relation avec Madame la Préfète, François Baroin, accompagné d’Éric Verlhac, Directeur général de l’AMF, a souhaité faire un point sur les conséquences de la réorganisation, de la reconstruction et de la résilience globale de l’île. Dans cette optique, lors de la réunion avec l’exécutif territorial et la Préfète, il a visionné le film « Ouragan Irma » en préambule à la discussion sur la gestion des risques majeurs et les enseignements à en tirer, comme l’amélioration des techniques de transmission de l’information ou la capacité à anticiper, avant d’aborder le sujet de la reconstruction avec les services de l’État et de la Collectivité. Un échange jugé nécessaire par le maire de Troyes car, selon lui « les avancées qui seront produites à Saint-Martin peuvent servir de références aux collectivités de métropole ». En effet, si Irma « est rentrée dans l’histoire multiséculaire », et si Saint-Martin a cumulé toutes les conséquences directes de l’évolution climatologique, même s’il est encore difficile aujourd’hui d’établir un lien définitif, les dérèglements climatiques ont désormais de lourdes conséquences en métropole aussi.
Sa journée s’est conclue par les visites de l'éco site de Grandes Cayes, centre de traitement des déchets/VHU, de la Baie Orientale et de Grand Case.
Lors du point presse, il a tenu a rappeler le rôle bien particulier de l’AMF dans l’ensemble des territoires et la solidarité qui en a découlé. Pour mémoire, les AMF de la Martinique et de la Guadeloupe avaient collecté respectivement 105 871 € et 258 483 € auprès des communes et intercommunalités de France. Ces dons ont été affectés à la reconstruction des écoles. Et de souligner, qu’elles ont aussi manifesté leur solidarité via les crédits débloqués par l’État puisqu’une partie d’entre eux a été prise sur les dotations aux communes.
Mais au-delà des constats, et selon l’aveu même de François Baroin, sa venue est également une manière de faire remonter toutes les informations et de relayer les préoccupation des représentants territoriaux, ce qui est le cas avec Daniel Gibbs. L’objectif ? avoir du poids et gagner du temps pour négocier et récupérer les crédits.

Réunion-travail-F-Baroin-12-04-19.jpg

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.