POLITIQUE

Elections législatives : La députée Claire Guion-Firmin, candidate à sa réélection

Elections législatives : La députée Claire Guion-Firmin, candidate à sa réélection

17 mai 2022
Occupant le poste depuis juin 2017, Claire Guion-Firmin annonçait publiquement la semaine dernière être candidate à sa réélection pour le mandat de député de la circonscription des Iles du Nord, « pour conduire et terminer les travaux entrepris pendant ces 5 dernières années ».
C’est devant un parterre d’une trentaine de ses proches et des journalistes que l’actuelle députée Claire Guion-Firmin entamait son discours et annonçait qu’elle avait reçu l’investiture officielle de sa famille politique, Les Républicains (LR), qu’elle tient encore, malgré le revers issu des urnes, comme « la première force politique du pays et la première opposition au Parlement », insistant sur le fait qu’elle n’est pas « Macron compatible ». Claire Guion-Firmin a insisté sur le fait qu’«un candidat sans étiquette ou sans soutien d’une famille politique, n’obtient pas de temps de parole dans l’hémicycle… ». L’actuelle députée a également fait le distinguo entre les missions d’un sénateur et celles dévolues à un député : « Le député représente la Nation, le sénateur représente les Collectivités territoriales », et de lister les fonctions d’un député qui sont de défendre les lois à l’Assemblée Nationale, d’intervenir dans le processus législatif.
 
« Discrétion n’est pas synonyme d’inaction »
 
Taclant au passage d’autres élus qui sans doute se reconnaîtront, l’actuelle députée a justifié une certaine « absence » qui a pu lui être reprochée : « Je suis une personne discrète, mais discrétion n’est pas synonyme d’inaction (…) J’en conviens, je ne suis pas douée en selfie sur Facebook… Mais un élu n’a pas un fan-club à alimenter continuellement (…) Que ceux qui doutent des travaux parlementaires que j’ai pu mener durant ces cinq dernières années, aillent consulter le site Internet de l’Assemblée Nationale (…) ». Et de conclure sur l’épisode : « Je suis discrète de nature mais je suis une travailleuse de fond ! ».
La candidate qui a choisi Sylviane Judith pour assumer les fonctions de suppléante, entend pour ce prochain « et dernier mandat » siéger aux Affaires culturelles et à celles de l’Education, ainsi qu’à la délégation de l’Outre-mer à l’Assemblée Nationale ». Elle ambitionne de continuer à travailler pour défendre des dossiers prégnants pour les Outre-mer : la revalorisation des pensions de retraite, la lutte contre la vie chère, l’égalité des chances dans l’éducation, la suppression des droits de succession, la création d’une antenne INSEE à Saint-Martin, la démonétisation du RSA, la rénovation hôtelière…
La candidate Claire Guion-Firmin partait en campagne dès le week-end dernier, où elle a arpenté les différents quartiers de Saint-Martin, allant samedi à la rencontre des habitants et des commerçants sur le marché de Marigot, des créateurs d’entreprises à la CCISM qui organisait la seconde édition de son événement Spotlight, et dimanche, se trouvant aux côtés de la Communauté Haïtienne qui célébrait l’avènement de son drapeau.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.