POLITIQUE

La vice-présidente de la région Guadeloupe, Marie-Luce Penchard et le président Daniel Gibbs
La vice-présidente de la région Guadeloupe, Marie-Luce Penchard et le président Daniel Gibbs

Comité INTERREG : Le président Gibbs souhaite la création d’un axe « Reconstruction »

25 juillet 2019
A l’occasion du comité INTERREG qui se réunissait cette semaine à Saint-Martin, outre l’étude de financement de projets structurants, le président Gibbs a émis le souhait de voir se créer au sein du programme INTERREG, un axe reconstruction porté par 95% de taux de co-financement.

Le programme européen de coopération INTERREG, comme son nom l’indique, veut promouvoir la coopération inter-régionale dans les zones géographiques déterminées. Nous concernant, c’est le programme INTERREG Caraïbes qui permet  aux opérateurs de Guadeloupe, Guyane, Martinique et Saint-Martin, de mettre en œuvre des projets gagnant-gagnant avec leurs voisins de la Caraïbe, soit plus d’une quarantaine de pays et territoires.  Ce programme opérationnel s’inscrit dans le cadre d’un partenariat privilégié avec les organisations internationales à vocation régionale de la Caraïbe que sont l’AEC (Association des Etats de la Caraïbe), l’OECO (Organisation des Etats de la Caraïbe Orientale), le CARICOM/ CARIFORUM (Communauté des Caraïbes/ Forum de la Caraïbe), organisations membres des instances de pilotage stratégique du programme. 
Il a ainsi pour objectifs de répondre aux enjeux et défis communs des pays et territoires de la zone Caraïbes notamment en finançant des projets structurants pour l’ensemble des territoires de la zone géographique concernée.
Placé sous l’autorité de gestion de la Région Guadeloupe, représentée par la vice-présidente Marie-Luce Penchard, et conformément au principe de rotation géographique des comités, INTERREG Caraïbes, le comité de sélection, se réunissait mercredi 23 juillet dernier à l’Hôtel de la Collectivité de Saint-Martin pour étudier et sélectionner des projets structurants. 
Le Président Gibbs a mis en avant les arguments pour la création d’un axe de reconstruction INTERREG avec 95% de cofinancement. Les projets qui rentreraient dans cet axe pourraient concerner  le traitement et la valorisation des déchets, La réinstallation d’une antenne CROSS pour la navigation en mer, la mise en œuvre du Data Center Résilient. Trois projets importants pour Saint-Martin et dont les infrastructures pourraient être utilisées par les territoires voisins compris dans le programme INTERREG. 
Autre projet phare mentionné par le président de Saint-Martin, la promotion des projets de promotion des énergies renouvelables et d'adaptation au changement climatique, à l'instar du Hub d'interconnexion géothermique et numérique des Leewards Islands.

VOIE POUR UN DÉVELOPPEMENT CONCERTÉ

INTERREG.jpg

« Le programme INTERREG Caraïbes V montre donc la voie pour un développement concerté et réussi de la coopération caribéenne, tout en disposant également d’un programme de coopération territoriale Amazonie et d’un programme de coopération territoriale Saint-Martin / Sint Maarten. Parmi les projets qui nous tiennent particulièrement à cœur, je citerai : Le Projet de Hub d’interconnexion géothermique et numérique des Leeward Islands qui représente un axe de développement durable majeur pour notre zone de référence, le SXM Festival : véritable levier de relance de l’activité touristique par le biais de la culture. Cet évènement se pérennise et notre projet est de le déployer sur toute l’île de St-Martin en partenariat avec Sint Maarten, mais également d’autres îles de la zone ; le Projet CARIBIX, porté par l’entreprise de téléphonie Dauphin Telecom, en partenariat avec la CTU (Caribbean Telecommunication Unit), est un exemple de projet innovant cofinancé par le FEDER et le FED. Et enfin, le programme caribéen de coopération pour la lutte contre les algues sargasses, porté par la Région Guadeloupe, dans lequel notre Collectivité s’est positionnée comme un partenaire impliqué pour des solutions durables et partagées », a insisté Daniel Gibbs.
Un comité de sélection des projets du Programme INTERRREG qui permet aussi de constater et de suivre la manière dont les fonds  européens sont utilisés. 
INTERREG Caraïbes bénéficie d’un budget d’environ 85,7 millions d’euros, dont 64,2 millions au titre du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER), pour soutenir des projets répondant à la stratégie du programme et aux besoins des territoires.

20190723_121645.jpg

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.