POLITIQUE

Ateliers de « brainstorming »

Ateliers de « brainstorming »

26 juin 2018

Les socioprofessionnels étaient invités en fin de semaine dernière à participer à deux journées d’ateliers s’inscrivant dans une démarche de réflexion quant à la définition de la stratégie de développement économique du territoire. Une étape à mi-parcours de l’étude menée par les cabinets Technopolis et Qualistat dont l’expertise a été engagée par la Collectivité.

« J’ai souhaité que cette première phase de diagnostic qui s’achève en partie aujourd’hui et demain soit collégiale et partagée », a annoncé le président Gibbs en ouverture du colloque vendredi après-midi à la CCISM. Deux cabinets d’études ont été missionnés par la COM et ont travaillé depuis plusieurs mois à la définition d’un état des lieux économique et social du territoire.  Une mission de diagnostic voulue par la Team Gibbs dans son programme de campagne électoral et à laquelle Daniel Gibbs souhaite associer les socioprofessionnels. 

 

DES SOCIOPROFESSIONNELS À FLEUR DE PEAU

Des acteurs économiques à fleur de peau qui ont d’emblée montré des signes d’agacement face à la lenteur et la lourdeur des diagnostics, s’accordant à dire « qu’il y a urgence à définir une stratégie et à assurer la promotion du territoire, plutôt que de s’engluer dans des études sans fin ». Des réflexions qui ont amené le président Gibbs à réagir : « Je comprends que vous soyez dans une phase d’impatience, mais j’ai souhaité vous réunir pour travailler ensemble à la reconstruction de l’île, et à la définition de ses contours pour l’avenir. Et nous souhaitons ici recueillir vos remarques, vos doléances, vos projets… En d’autres termes, nous attendons de vous que vous portiez votre pierre à l’édifice dans la définition de cette stratégie de développement économique qu’il nous faut définir ensemble », a-t-il indiqué. « Pour obtenir des financements à nos projets, il nous faut préciser notre vision à court, moyen et long terme. Les prochains programmes de financements européens sont en préparation. Et pour y prétendre, nous devons être à même d’exposer nos objectifs et nos projets. C’est donner de la visibilité aux financeurs ». Et d’ajouter : « Certes, il y a le temps de la reconstruction, mais il nous faut aussi penser au développement et à la prospective », précisant également que la réforme fiscale à venir sera fonction de cette stratégie de développement économique qui sera définie. 

Le débat ayant été ainsi recadré, les ateliers de réflexion se sont déroulés et les cabinets Technopolis et Qualistat ont pu recueillir des idées de réflexion sur la diversification de l’économie avec notamment une place plus forte donnée à l’économie bleue (le nautisme) et à l’agriculoture , sur la formation et l’emploi, sur les fonds européens et les financements bancaires, sur la coopération avec la partie hollandaise mais aussi avec les autres îles de la Caraïbe. Des éléments qui seront analysés et intégrés dans le projet final dont les conclusions seront rendues à la fin de l’étude.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.