JUSTICE

En marge du jugement : malaise d’un prévenu et sa sœur placée  en garde à vue

En marge du jugement : malaise d’un prévenu et sa sœur placée en garde à vue

03 décembre 2018

A l’issue des réquisitions prononcées par le vice-procureur Octuvon-Basile à l’encontre des deux prévenus, deux ans de prison ferme avec mandat de dépôt, l’un des deux, JMD, a fait un malaise. Sa sœur, présente à l’audience a crié : « il fait une crise d’épilepsie, il fait de l’épilepsie… ».

Le jeune paraissant mal en point, le tribunal a contacté le SAMU et fait une interruption de séance. 
Sortie de la salle d’audience, mais toujours à l’intérieur du tribunal,  la sœur du prévenu a lancé un regard très noir à l’endroit du vice-procureur qui regagnait son  bureau, à l’étage. Le vice-procureur est allé vers elle et lui a demandé de ne pas le regarder de la sorte. Et cette dernière a insulté le vice-procureur, le traitant de « tébé », puis de « salope », poursuivant ses insultes à l’égard de la robe noire du magistrat. Lequel a immédiatement  appelé les gendarmes pour qu’ils interpellent la jeune femme pour « outrages à magistrat ». 
La sœur du prévenu a été placée en garde à vue dans les locaux du tribunal.  Le prévenu JMD a quant à lui été transporté à l’hôpital pour y être examiné. Son état s’étant stabilisé, il a été raccompagné par les gendarmes jusqu’à la salle d’audience  et il était présent pour entendre le délibéré de son jugement : 12 mois de prison sans mandat de dépôt.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.