JUSTICE

Comparution immédiate

Comparution immédiate

11 juin 2019
Les auteurs de la série de braquage perpétrés en avril dernier au préjudice de supérettes chinoises étaient jugés vendredi dernier selon la procédure de comparution immédiate.

Deux des auteurs des cinq braquages à main armée qui se sont déroulés les 17, 19, 21, 22 et 29 avril dernier dans des supérettes chinoises, étaient interpellés par les forces de l’ordre le 22 mai dernier. Un sixième braquage avait également eu lieu en partie hollandaise. Du fait de mouvements sociaux dans le milieu de la justice, les deux jeunes interpellés en partie française, originaires de Sint Maarten, âgés de 20 ans et sans antécédents judiciaires, n’avaient pu être jugés à l’issue de leur garde-à-vue prolongée et avaient été déférés en Guadeloupe. L’un d’eux, L.S., était présenté ce vendredi 7 juin devant le tribunal correctionnel de Saint-Martin. 
Les cinq effractions perpétrées en escalade, se sont toutes déroulées quasi à l’identique : avec menace d’une arme, en réunion, avec violences sans toutefois impliquer une intervention temporaire de travail (ITT), et à visage masqué. A l’interpellation des deux jeunes, les gendarmes ont découvert deux armes de poing, dont un fusil à canon scié.   
L.S. a été condamné à 30 mois de prison dont 12 mois avec sursis et mise à l'épreuve pendant 36 mois avec obligation de soins, de travailler, d'indemniser les victimes et de suivre un stage de citoyenneté. Il lui est par ailleurs formulé l’interdiction de détenir une arme pendant dix ans. Le tribunal n’a pas prononcé de mandat de dépôt. Un troisième mis en cause par les analyses des traces ADN relevées sur les véhicules retrouvés, a quant à lui été interpellé par la police hollandaise, à son domicile. L’homme, âgé de 30 ans et qui n’en est pas à son premier coup d’essai, aurait « entraîné » les deux jeunes dans son sillage de malfaiteurs. Il sera quant à lui poursuivi par la justice de Sint Maarten.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.