FAITS DIVERS

Un militaire de la gendarmerie délibérément renversé par un conducteur de deux-roues

Un militaire de la gendarmerie délibérément renversé par un conducteur de deux-roues

09 février 2021
L’accident qui s’est produit dimanche en début de soirée au niveau du rond-point de Bellevue laissant un gendarme mobile grièvement blessé sur la route, a provoqué l’arrivée immédiate hier matin du Général Thierry Renard, commandant de la gendarmerie de Guadeloupe et des Iles du Nord, accompagné du Colonel Olivier Fischoeder, coordonnateur des unités mobiles. Hier matin, le pronostic vital du militaire n’était plus engagé.
 
L’adjudant-chef Baudin, 52 ans, père de deux enfants, a été violemment percuté par un deux-roues, dimanche en début de soirée, vers 18h30, au niveau du rond-point de Bellevue, alors que son unité effectuait une opération de contrôle routier mené dans le cadre des enquêtes diligentées pour les récents vols à main armée perpétrés sur le territoire. Une trentaine de conducteurs de deux-roues étaient lancés à grande vitesse depuis la rue de Hollande et ont emprunté à contre-sens la portion de rue qui mène au rond-point de Bellevue. Au niveau du rond-point, et malgré la présence des militaires les sommant de s’arrêter, les conducteurs des deux-roues ont forcé le passage et l’un d’entre eux est venu heurter violemment l’adjudant-chef Baudin qui a fait « un vol-plané de près de trois mètres, et est violemment retombé sur le côté de la route », selon les propos tenus par le Général Renard. Les conducteurs de deux-roues ont tous pris la fuite en direction de la frontière de Bellevue, deux d’entre eux ont fait demi-tour.

Pas d’interpellations pour l’heure
 
Aucun ne s’est arrêté. Des vidéos ont été diffusées sur les réseaux sociaux qui vont servir de première piste à l’enquête qui a été diligentée, ainsi que le témoignage d’une personne qui était sur les lieux et qui a pu voir la scène. Pour l’heure, même avec la coopération immédiate de la police néerlandaise (KPSM), aucun individu n’a encore été interpellé. « Je me suis ce matin rendu sur les lieux, et au regard de leur configuration, je peux dire que nous avons évité le pire, car la tête de notre homme a heurté le bitume a quelques centimètres de la tranche du trottoir », a indiqué le Général Renard qui a toutefois été rassurant sur l’état de santé du militaire au chevet duquel il s’est rendu : « ce matin, son état s’était stabilisé et l’hématome de sang qui avait été détecté hier soir (dimanche soir, NDLR) dans son cerveau, s’est résorbé », a-t-il confié.
 
Renforcement et durcissement des contrôles
 
« Ces faits sont intolérables. La victime est un gendarme, mais ça aurait tout aussi bien pu être un enfant… La route n’est pas un terrain de jeu et chacun doit pouvoir l’emprunter en toute sécurité. C’est une agression routière, un fait de violence provoqué avec arme, en l’occurrence un deux roues », continuent les militaires qui réunissaient une conférence de presse hier matin à la gendarmerie de la Savane. « Nous allons durcir et renforcer les contrôles, pour que ces comportements de plus en plus nombreux cessent", à rajouté le Commandant Stéphan Basso.
 
Objectif 2021 : Zéro mort sur les routes
 
En soutien aux militaires, le préfet Gouteyron s’affichait à leurs côtés et affirmait son objectif pour l’année 2021 « zéro mort sur les routes » et souhaitait délivrer un message au conducteur du deux roues, auteur des faits : « Le slogan « Friendly Island » est ici mis à mal par cette irresponsabilité. Que l’auteur des faits ait le courage de venir faire ses excuses à la victime et expliquer sa version des faits. En faisant cela il réhabilitera la Friendly Island ! ». Le préfet délégué a par ailleurs indiqué qu’il souhaitait travailler en coopération avec la Collectivité et la partie hollandaise et réactiver le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD), pour faire émerger des projets à l’endroit des jeunes, mais aussi initier la mise en place d’un Plan Départemental d’Action et de Sécurité Routière (PDARS).
Cet accident de Bellevue a immédiatement fait résonnance à l’événement dramatique survenu en février 2006, où le gendarme Raphael Clin perdait la vie sur la ligne droite de Bellevue, heurté par une puissante moto lancée à vive allure dans un « run sauvage » de deux-roues. 
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.