FAITS DIVERS

Tragique accident de la circulation à Cole Bay : deux personnes décédées dont une fillette de 4 ans

Tragique accident de la circulation à Cole Bay : deux personnes décédées dont une fillette de 4 ans

17 juin 2022
Dans la soirée de lundi, vers 22 heures, deux véhicules sont entrés violemment en collision, sur la route au niveau de la Orco Bank, à Cole Bay. Une fillette de quatre ans, à bord de l’un des véhicules et un homme d’une quarantaine d’années, conducteur de l’autre véhicule, sont décédés des suites de leurs blessures au centre hospitalier de Sint Maarten (SMMC) après y avoir été transportés dans un état très critique.
Selon les premiers éléments de l’enquête menée par la police de Sint Maarten, KPSM, la conductrice du véhicule type berline circulait dans le sens rond-point du Causeway vers Philipsburg. Elle aurait doublé un véhicule tandis qu’un autre véhicule SUV arrivait en sens inverse. La collision entre les deux véhicules a été très violente et fatale. Les trois victimes à bord des deux véhicules impliqués, la femme conductrice et la fillette, et l’autre conducteur, ont dû être désincarcérées par les sapeurs-pompiers venus sur les lieux avec deux camions.
Les trois victimes ont été transportées au SMMC dans un état critique. La fillette de 4 ans et l’homme sont décédés quelque temps après. La femme serait, elle, toujours dans un état critique.
 

La gendarmerie accentue ses contrôles à la recherche de véhicules volés
 
La semaine dernière encore les gendarmes de Saint-Martin contrôlaient les flux de circulation pour lutter contre un phénomène toujours trop important sur l'île, le vol de voitures. Selon les gendarmes certains modèles restent plus exposés que d'autres, c'est notamment le cas des voitures de petits et moyens gabarits dont la conception facilite le travail des auteurs. En quelques heures les gendarmes ont réalisé des contrôles ciblés et découvert 3 véhicules maquillés ! Pour continuer les enquêtes ouvertes pour recel et permettre des vérifications complémentaires ces véhicules ont été saisis. ''Pour rappel, tout objet possède une valeur de référence que l'on peut comparer en ligne sur Internet. Se voir proposer un véhicule à un prix très inférieur au marché doit interroger les acheteurs sur son origine. S’il s'agit d'un objet volé, non seulement il peut être confisqué mais l'infraction de recel peut vous condamner à une peine d'amende ou de prison de 5 ans ou plus'' affirme le lieutenant-colonel WINTZER. En lien avec la préfecture et l'autorité judiciaire locale, la gendarmerie continue de développer son plan de lutte pour offrir de nouveaux outils visant à sécuriser et fiabiliser les achats entre particuliers. Les vols de véhicules créent naturellement de l'inflation sur les polices d'assurance précarisant ainsi les plus faibles. La gendarmerie compte donc sur les citoyens pour faire de cette lutte ''l'affaire de tous''.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.