FAITS DIVERS

Feu d'habitation dans les locaux de Galisbay qui abritaient  des services de l'Etat avant l'ouragan Irma.
Feu d'habitation dans les locaux de Galisbay qui abritaient des services de l'Etat avant l'ouragan Irma.

Deux incendies ce week-end circonscrits par nos soldats du feu

08 mars 2022
Les sapeurs-pompiers ont été appelés courant du week-end dernier pour intervenir sur deux incendies. Deux sinistres en deux endroits différents, conséquence de faits de négligences et d’irresponsabilité, qui ont mobilisé pour chacun d'eux pendant plusieurs heures une dizaine de soldats du feu et deux camions équipés de lance à incendie.
Le premier sinistre, un incendie qui s’est propagé dans des locaux situés à Galisbay, derrière le Grand Saint-Martin. Des bâtiments qui abritaient antérieurement à Irma différents services de l’Etat, les affaires maritimes, la Direction des Services vétérinaires, la cellule Europe, etc… Désertés depuis plusieurs années, ces bâtiments sont restés ouverts à tout vent et sont la plupart du temps squattés par des personnes sans abri. « Dans la nuit de vendredi à samedi, vers 2 heures, un incendie s’est déclaré dans l’un de ces bâtiments. Neuf sapeurs-pompiers ont été engagés sur le sinistre pour parvenir à le circonscrire, à l’aide de deux lances à incendie. Fort heureusement, aucune victime n’a été à déplorer », communique le capitaine Pallud, du centre de secours et d’incendie de la Savane. La question se pose aujourd’hui de savoir quand les services de la préfecture vont procéder à la sécurisation de ces bâtiments afin d’éviter ce type de sinistre qui a mobilisé près d’une dizaine d’homme pendant plusieurs heures de la nuit et du lendemain pour le déblaiement ?

4 heures pour venir à bout d’un feu de broussailles à Happy Bay
 
Le second incendie, un feu de broussailles cette fois, s’est déclaré dans l’après-midi de dimanche, au niveau des collines qui surplombent la plage de Happy Bay, en lieu et place du SXM Festival qui doit se tenir à compter de demain, mercredi 9 mars. Les pompiers sont parvenus là encore à circonscrire les flammes, empêchant le risque de propagation et sans qu’il y ait eu de victimes à déplorer. Pour ce second incendie du week-end, ce sont 8 sapeurs-pompiers et 1 officier, équipés de deux engins avec lance à incendie qui ont été mobilisés pendant 4 heures.
Au vu des fortes rafales de vent qui sévissent actuellement sur le territoire, rappelons qu’il est irresponsable de procéder à des feux de déchets verts ou autres débris dans la nature.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.