EVENEMENT

Le Festival "Fête Mois Rire" nous a réservé une belle surprise pour ce week-end

Le Festival "Fête Mois Rire" nous a réservé une belle surprise pour ce week-end

25 octobre 2019
Oldelaf et Alain Bethier seront sur la scène du théâtre de la Chapelle vendredi et samedi soir pour nous raconter « La Folle Histoire de Michel Montana ».
 

Et ça risque de ne pas être triste, car rencontrer ces deux-là en privé c’est déjà une expérience hors du commun ; en effet les réponses aux questions posées par notre journaliste sont parfois données avec un tel niveau de décalage qu’il est souvent difficile de distinguer le faux du vrai, et après quelques minutes d’entretien il faut se rendre à l’évidence : Oldelaf et Alain Berthier sont venus avec la ferme intention de nous faire rire quoiqu’il arrive.
Voici maintenant bientôt quinze ans que ces deux musiciens font route ensemble, depuis l‘époque des petites salles au public clairsemé jusqu’au triomphe de l’Olympia, ils sont toujours restés fidèles à eux-mêmes : chanteurs, auteurs et compositeurs, ils ont décidé de mêler leur humour désopilant à des mélodies sorties tout droit de leurs instruments, d’ailleurs il faut noter que si Olivier Delafosse (Oldelaf) chante et joue essentiellement de la guitare, Alain Berthier alias Alexandre Zapata qui assure le contre-chant, compte parmi les meilleurs poubellistes du territoire français ; en effet il se sert d’une poubelle en guise de contrebasse, et ça décoiffe (d’autant plus que le garçon est chauve).
Fraichement débarqués à Saint-Martin, où ils n’avaient jamais mis les pieds, ils ont pour mission de nous faire découvrir et apprécier ce chanteur méconnu et injustement oublié qu’est Michel Montana, un personnage pas si fictif qu’il en a l’air puisqu’il a côtoyé les plus grandes stars durant les folles années 70’s sans laisser pour autant un souvenir impérissable. Oldelaf et Alain Berthier qui sont d’ailleurs les seuls membres de son fan-club, tiennent à réparer cette injustice en soulignant d’ailleurs que le zouk sans qui les Antilles ne seraient pas les Antilles, a été inventé par Michel Montana… et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.
Pour découvrir sa folle histoire, il suffira de se rendre au théâtre de la Chapelle de la Baie Orientale vendredi ou samedi soir. Seuls les plus rapides pourront acheter les quelques places encore disponibles sous peine de rater un grand moment de music-hall car… la tristitude c’est de ne pas aller applaudir Oldelaf et Alain Berthier.
Réservations sur www.theatresxm.com 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.