EVENEMENT

La compagnie "les têtes de l'art" présente la cantatrice chauve

La compagnie "les têtes de l'art" présente la cantatrice chauve

05 avril 2022
Entrer dans l’univers décalé de Ionesco est une gageure … mais c’est aussi la promesse de la troupe des Têtes de l’Art qui revisite ce grand classique du théâtre avec le grain de folie qu’on leur connait.
La cantatrice chauve est la première pièce de théâtre à avoir été écrite par Eugène Ionesco. La première représentation a eu lieu le 11 mai 1950 au théâtre des Noctambules à Paris. Depuis, la pièce détient le record du monde du nombre de représentations sans interruption dans une même salle, celle du théâtre de la Huchette où elle est jouée sans discontinuer depuis 1957 !
21 000 représentations et plus de trois millions de spectateurs plus tard, la pièce sera jouée, lors de quatre représentations uniques (dans tous les sens du terme) au théâtre La Chapelle.
 
Le théâtre de l'absurde … pas si loin de la réalité
 
Le monde est étrange et mêle inlassablement situations comiques et tragiques où l’homme est un figurant qui répète les mêmes actions. Autant dire que la définition même du théâtre de l’absurde peut mettre mal à l’aise et malmener les convictions des spectateurs. C’est aussi une vision de la condition humaine qui peut remettre les pendules à l’heure … mais l'horloge est-elle à l'heure et est-elle réellement une horloge ?
On l’aura compris cet univers décalé et déroutant ne pouvait que séduire les comédiens des têtes de l’art. Laurence Blanc, est d’ailleurs fan de la pièce depuis le collège, (elle faisait déjà du théâtre !) et s’était promis qu’un jour elle interprêterait cette comédie de l’absurde. Audrey Duputié, à la tête du théâtre La Chapelle, également fan de la première heure, essayait depuis deux ans de la pousser à monter cette pièce. C’est chose faite et le texte a totalement été réadapté à la manière des Têtes de l’Art, autant dire que cela sera bien déjanté ! Depuis le mois d’octobre les comédiens enchainent donc les répétitions, non sans difficulté, car toujours perturbées par des crises de fou rire. Même les costumes ont été pensés dans cet esprit décalé et contribuent à accentuer le trait de cette fable sans queue ni tête mais ô combien proches de certaines réalités.
 
Pourquoi la cantatrice est chauve ?
 
Assurément loufoque et aux frontières du surnaturel, l’absurde n’a finalement que le sens qu’on lui donne ou l’interprétation que l’on en fait … dans un monde où la réalité frôle bien souvent l’absurde. Pour connaitre la raison de l’alopécie de la cantatrice, il faudra suivre le fil conducteur, ténu mais pas décousu, développé par Mr et Mrs Smith, Mr et Mrs Martin et Mary, les personnages hauts en couleurs de la pièce. Une farce, très visuelle, limite clownesque et drôle à souhait. On a envie de rire et cela fait du bien ! Un spectacle accessible aux enfant, dès dix ans … car c’est aussi un peu l’âge mental des comédiens dans la pièce pour lesquels le mot jeu prend tout son sens. A noter qu’une séance a été programmée tout spécialement pour les scolaires le 7 avril au matin. Les élèves de seconde du lycée professionnel et les classes de 3e et 4e de l’école Newton pourront ainsi découvrir de manière moins scolaire l’un des incontournable du programme de français !
 
4 représentations seulement en avril
• Vendredi 8, samedi 9, vendredi 15 et samedi 16 à 20h.
• Texte : Eugène Ionesco - Mise en scène : Laurence Blanc - Avec : Valérie Bal - Laurence Blanc - Gilles Chadru - Jean-René Le Troquer - David Pennacchietti - Anna-Maria Scrimieri. Décor Bleu de Perse.
• Tarif unique : 20 €. Billets en vente sur www.theatresxm.fr/spectacles ou au théâtre La Chapelle (place du village à la Baie Orientale) du lundi au vendredi de 18h à 19h.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.