EVENEMENT

L’association des Anciens combattants et les Archives territoriales honorent les Poilus

L’association des Anciens combattants et les Archives territoriales honorent les Poilus

12 novembre 2018
Après les recherches effectuées par l’ancien enseignant Serge Gumbs, sur les Poilus saint-martinois qui ont pris part à la guerre de 14-18, l’association des Anciens combattants de Saint-Martin et les Archives territoriales ont organisé une exposition dans le hall de la Collectivité.

Pour Robert Garon, président de l’association des Anciens combattants, cette exposition était nécessaire « parce que les anciens Poilus de Saint-Martin sont oubliés. Il n’y a que quinze noms sur le Monument aux Morts, mais après des recherches, il y en cent trente-sept qui sont partis faire la guerre… ». Quinze noms « qui nous perturbaient un peu, parce qu’en général il y en a beaucoup plus sur les Monuments aux Morts de 14-18. Ça nous paraissait bizarre qu’il n’y ait eu qu’une quinzaine de personnes qui soient parties combattre ». Mais avec cent trente-sept combattants Robert Garon considère que « cela n’est déjà pas mal pour la population de l’époque ».
L’exposition sert aussi pour faire un petit rappel à leurs descendants, « qu’ils sachent qu’ils ont existé. Qu’ils ont fait quelque chose et permis de vivre aujourd’hui dans un pays libre ». A la suite des recherches qui ont été effectuées, seize saint-martinois sont morts durant la guerre et déclarés Morts pour la France. Mais à Saint-Martin, « certains sont revenus après avoir été gazés, et ils étaient très mal-en-point ! Il y en a qui sont morts des suites de la guerre, mais les dossiers n’ont pas été faits pour les déclarer Morts pour la France. Ce qui est dommage… ».
Durant la présentation de l’exposition, certaines personnes présentes ont eu la surprise de retrouver des membres de leur famille. Ainsi, le sénateur Guillaume Arnell a retrouvé le nom de son grand-père sur la liste des Poilus saint-martinois, Justin Annicette, ancien combattant a reconnu son grand-oncle, ou encore Alain Rioual, responsable de la communication à la Préfecture a également identifié son arrière grand-père… L’exposition gratuite est visible jusqu’au vendredi 23 novembre dans le hall de l’Hôtel de la Collectivité.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.