EVENEMENT

Dans les coulisses de la comédie musicale « Starmania »

Dans les coulisses de la comédie musicale « Starmania »

22 novembre 2018
Ils sont vingt-cinq, ils répètent depuis onze mois, ils sont chanteurs, comédiens, danseurs, musiciens. Nous les avons suivis lors des dernières répétitions de ce spectacle hors norme, la comédie musicale Starmania adaptée et mise en scène par Audrey Duputié que l’on pourra découvrir dès le 7 décembre au théâtre de la Chapelle à Orient Bay.
Pour la génération des 80’, l'opéra rock devenu culte, de Michel Berger et Luc Plamondon, est encore dans les mémoires. Pour les plus jeunes, ils se retrouveront dans l’histoire de ces personnages dans un monde en perdition que l’on saupoudre de paillettes pour y croire encore. Mais au final peu importe l’histoire, c’est l’aventure humaine qui prévaut.
Audrey est en passe de réussir le pari fou de réunir sur scène tous les talents que comptent notre si petite île. Oublié les spectacles d’amateurs dans des décors de MJC. Celui-ci s’annonce étonnant tant par les décors que les costumes et époustouflant par l’interprétation.
 
ON N’A PLUS RIEN À PERDRE
 
Le spectacle s’est immiscé dans l’esprit d’Audrey après Irma. Une envie irrésistible de paillettes et de rêves jette au placard les spectacles alors en préparation. Starmania devient une évidence. Plusieurs auditions seront nécessaires pour repérer et convaincre quinze artistes amateurs de se lancer dans l’aventure et de faire revivre, une fois encore, les personnages de Marie-Jeanne, la serveuse automate, Sadia le cerveau des étoiles noires, Jonhny Rockfort, Zéro Janvier, Ziggy … et tous les autres. La distribution est originale et parfois surprenante.
 
LES UNS AVEC LES AUTRES
 
Depuis le mois de janvier, les répétitions s’enchaînent toutes les semaines. Venus de tous horizons, ils doivent apprendre à se connaitre, à jouer ensemble, à trouver leurs marques pour devenir une vraie troupe. Peu à peu, chacun trouve ses marques et la sauce prend. En octobre, les répétitions se multiplient, la date de la générale approche, la tension monte d’un cran. Déplacements, postures, regards, musique, micros, tempo textes ou tempo chants, tout est étudié, calé et répété inlassablement jusqu’à ce que la performance soit parfaite. Novembre, c’est la dernière ligne droite. Premiers essayages, premières répétitions en costumes, les personnages prennent vie, les duos sont au point, ça envoie du lourd à la satisfaction générale. Encore quelques filages et la magie sera au rendez-vous.
 
NOUS, TOUT CE QU’ON VEUT C’EST ÊTRE HEUREUX 
 
Les 19 comédiens-chanteurs seront accompagnés sur scène par six danseurs de la compagnie Ô de Peggy Oulerich qui signe la chorégraphie. Quatre musiciens, Renato au piano, Popeck à la batterie, Amin guitare et basse, Carole au violoncelle assureront l’accompagnement musical : pas de bande son et musique live, une performance supplémentaire ! Côté technique, on retrouvera Loïc Lagoutte à la vidéo, Marina Cohen à la co-mise en scène, Amin en coach musical, sans oublier le trublion de la troupe, Erwan Trotell aux manettes son.
Un spectacle de deux heures qui va sans conteste renouveler le genre sur la scène du théâtre de la Chapelle et qui devrait mettre des paillettes dans les yeux des spectateurs.
Six représentations sont programmées les vendredis 7 et 14, les samedis 8 et 15, à 19h30 et les dimanches 9 et 16 décembre à 19h. Places : 25 €, tarif réduit 15 € pour les étudiants et les retraités, en vente au Chat Perché à Hope Estate ou sur www.theatresxm.fr. (spectacle tout public à partir de 12 ans).
Starmania-3.jpg

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.