EVENEMENT

Les 6 candidates à l'élection Miss Saint-Martin/Saint-Barthélemy ont aux côtés de Miss France 2018,  Maëva Coucke, et de ses  dauphines
Les 6 candidates à l'élection Miss Saint-Martin/Saint-Barthélemy ont aux côtés de Miss France 2018, Maëva Coucke, et de ses dauphines

Et la Miss Saint-Martin/ Saint-Barthélemy est…

13 juillet 2018

A l’heure où nous mettons sous presse, presse écrite oblige, nous ne sommes pas en mesure de vous communiquer le nom de celle qui, parmi les 6 candidates à l’élection, aura remporté la palme du concours français de beauté pour représenter Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Nous y reviendrons dans notre prochaine édition. L’élection a en effet eu lieu hier soir, en plein air, dans la rue du Général de Gaulle du centre-ville de Marigot.

Une élection qui se sera déroulée pour la première fois en présence de la Miss France 2018, Maëva Coucke et de ses dauphines, Eva Colas (Miss Corse), Lison di Martino (Miss Ile de France), Safiatou Guinot (Miss Champagne-Ardenne), Audrey Chane Pao-Kan (Miss Réunion)… au cours d’un grand show donné en plein cœur de Marigot. Arrivées à l’aéroport de Grand Case mardi en fin d’après-midi, la délégation du Comité Miss France et les Miss se sont dirigées de l’autre côté de la frontière, à Cole Bay, pour rejoindre la villa qui les héberge pendant leur séjour. Une conférence de presse y était organisée, l’occasion également d’une rencontre avec les six candidates pour représenter les deux îles sœurs de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, à l’élection de beauté. 
A noter que la présence des Miss à l’événement relève de la très grande motivation de Catherine Vermot de Boisrolin et de son équipe du Comité Miss Saint-Martin / Saint-Barthélemy à mettre en œuvre toute leur conviction pour que l’événement ait pu avoir lieu hier soir. Le Comité Miss France a lui aussi saisi l’occasion pour mettre un coup de projecteur sur les deux îles dévastées par l’Irma, en témoignant ainsi de son soutien.

 

UN OFFICE DE TOURISME TRÈS TIMIDE FACE À L’ÉVÉNEMENT

Et malgré la présence d’Alex Pierre, vice-président de l’Office de tourisme, et de Grégory Dumel pendant cette conférence de presse, il ne nous aura pas échappé la faible implication de l’organisme public dans la préparation de cet événement. 
Aucune communication particulière. Ni d’accueil officiel en partie française. Et on ne peut que regretter que toute cette délégation ait dû être hébergée en partie hollandaise… Certes, les hébergements en partie française sont devenus rares, mais tout de même, une villa devait bien pouvoir se trouver… Par les temps qui courent, un peu de glamour et de légèreté est appréciable et beaucoup sont en demande de cette légèreté. A noter également que la délégation Miss France qui est présente sur le territoire jusqu’à samedi, est accompagnée d’une équipe de TF1 pour réaliser un reportage pour l’émission 50 minutes Inside, regardée chaque semaine par plus de 3 millions de téléspectateurs et de journalistes du magazine Gala, dont chaque édition est tirée à quelque 250 000 exemplaires. Un joli coup de projecteur sur nos deux îles pour lequel est né un sentiment d’étonnement face à la timide attention affichée de la part des officiels de la partie française. 

 

UNE PARTICIPATION FINANCIÈRE TOUT DE MÊME CONSÉQUENTE

Contactée à ce sujet, la présidente de l’Office de tourisme, Valérie Damaseau, nous informait que « la Collectivité et l’Office de tourisme ont participé à la venue de toute cette délégation et à la préparation du show à hauteur de 30 000 euros» et nous confiait également « regretter une organisation incertaine et cahoteuse de l’événement». La délégation des Miss devrait être reçue ce jour, vendredi par des personnalités officielles de la Collectivité. Quant à la présidente Valérie Damaseau, elle nous informait qu’elle avait appris seulement hier, jour du show, qu’elle était membre du jury pour l’élection…

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.