EVENEMENT

Dans les coulisses du SXM Festival

Dans les coulisses du SXM Festival

28 février 2020
À J -12, Julian Prince met en lumière LED les initiatives écologiques aménagées par l’organisation du festival.
 
Pré-refrain : écologie, mon amie.
 
Le festival a toujours été très écoresponsable, et pourtant vous êtes restés discrets sur le sujet jusqu’à cette année.
SXM FEST
« Notre implication poussée dans le domaine écologique n’est pas une question d'opportunisme, mais réellement et sincèrement une question de valeurs. 95% des matériaux utilisés sont recyclés, nous avons investi dans des panneaux solaires dès 2017, ce qui nous permet d’éclairer le parking grâce à des lumières qui fonctionnent à l’énergie solaire, on ne le mettait pas en avant parce qu'on avait peur des retours. En toute honnêteté, depuis le début, j'avais toujours ce sentiment doux-amer d'être hypocrite parce que tu dois prendre un avion pour venir à Saint-Martin, donc tu exploses l’empreinte carbone. Ca ne nous a jamais empêché de mettre des choses en place pour participer à la conscientisation du problème et au changement des mentalités, bien au contraire. Merci à Greta (Thunberg) de sillonner le monde pour pousser des gueulantes devant les dirigeants, c’est devenu plus populaire aussi mais peu importe et de toute façon, encore heureux, il est grand temps de faire cette révolution écologique avant que la planète ne meurt. Tu as un mouvement de prise de conscience en ce moment où les gens se réveillent en se disant qu'ils doivent changer leur pratique quotidienne mais ici au Québec, on recycle depuis toujours, on fait du compost, c'est ancré dans nos pratiques. Contrairement à Saint-Martin qui est d'autant plus un bon endroit pour faire passer le message parce qu'il y a un énorme travail à faire là-bas. On peut amorcer un changement localement facilement vu que le périmètre est réduit. Le festival n’est pas qu’un évènement musical, il sert également de plateforme éducative et inspirante pour toutes les générations. La clé est dans la durabilité. On a banni les pailles depuis 2017, on a des verres biodégradables. Nos efforts ont inspiré des locaux à trouver des solutions écologiques, à se procurer ce type de gobelet, à réfléchir à récupérer et transformer le plastique en quelque chose d'autre. Il y a tant d’alternatives écologiques à portée de tous, brûler à tout-va endommage considérablement l'environnement. La réserve naturelle de Saint-Martin en pâtit énormément aussi, il y a moins de coraux.
C'est un sujet à la une et très vivant dans l'esprit des gens. Notre génération se doit de prendre le relais parce que nos parents commencent à se fatiguer. En tant qu’organisateurs de ce festival en particulier, il n’y a pas de contradiction, la cause écologique nous tient particulièrement à cœur depuis le commencement, ça n’est pas incompatible. On a donc pris le pli d’agir pour la cause écologique dans l’ombre pour éviter d’être taxés d’hypocrites mais il faut cesser de se taire, la crise est devenue trop importante. On se renseigne en continu sur les nouvelles technologies pour contrebalancer l’usage des avions. On travaille par exemple étroitement avec la compagnie Climeworks en Islande qui a inventé une machine qui capture le carbone dans l’air, c’est un projet sur 5 ans, une implication à long terme. Pour chaque décision prise, on cherche une solution écologique qui soit mesurable, avec un réel impact, en toute transparence, comme nettoyer l'air de tous les avions de nos festivaliers. »
 
Parenthèse associative : inspirer, éduquer, offrir, agir.
TBP
Comme Julian l’a mentionné dans notre article précédent et toujours en cohérence avec son désir de mettre l’île de Saint-Martin en avant, l’équipe du SXM Festival a créé la fondation Two Bunch Palm. Depuis 2016, la mission première de cette fondation est aussi limpide que l’eau qui entoure l’île : la communauté d’abord. Après les ravages d’Irma en 2017, les organisateurs ont redoublé d’efforts pour participer activement à la reconstruction de Saint-Martin. L’élan de solidarité s’est même étendu jusqu’aux artistes et aux festivaliers qui n’ont pas hésité à apporter leur aide aux différentes actions sociales… qui sont à présent organisées chaque année. Non seulement pour embellir l’île pour aussi, et surtout, pour conscientiser la population à l’écologie.
Depuis sa création, Two Bunch Palm n’a donc pas chômé. Avec l’aide d’autres associations comme SXM Doet, Peace Boat ou encore les Tigres d’Orléans, on ne dénombre plus les interventions ou les dons rassemblés. Dons qui ont servi par exemple à acheter des ordinateurs pour des écoles publiques, des archers et des tables de ping-pong pour une association de jeunesse, des canoës-kayaks pour une base nautique. Sans oublier des équipements scolaires et le matériel nécessaire pour la renaissance d’un terrain de basketball, en participant évidemment à la résurrection.
On vous le disait, la communauté d’abord, pour la communauté et avec la communauté.
 
To be continued comme dirait Shakespeare…
 
La fondation : https://www.twobunchpalm.org
 
La suite au prochain numéro comme l’a écrit John Green…
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.