ENVIRONNEMENT

La mer des caraïbes photographié en juillet 2018 par Caroline Power
La mer des caraïbes photographié en juillet 2018 par Caroline Power

Une année pour supprimer le plastique

07 janvier 2019

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte interdira la vente et la distribution des gobelets, verres et assiettes en plastique le 1er janvier 2020. Il reste donc moins d’un an aux professionnels de la restauration à Saint-Martin pour trouver des solutions alternatives. Vœu pieu ?

Certainement, car la loi interdisant les sacs plastiques à usage unique dans tous les commerces est, elle, en application depuis le 1er janvier 2017. Un an plus tard, les sacs en plastique (!) plus épais, censés servir plusieurs fois, terminent leur vie de la même manière que leur prédécesseurs ou comme ceux en plastique (!) biosourcé : dans la nature ! Et toujours un an plus tard, quid des sacs distribués dans les superettes chinoises, sur les stands des marchés, etc … à Saint-Martin ? Visiblement la loi n’est pas appliquée ou du moins les infractions ne sont pas sanctionnées. 
Il n’y a donc qu’un seul moyen d’obliger les réfractaires à se plier aux lois : boycotter systématiquement les sacs en plastique, quels qu’ils soient, et se munir de son propre cabas, panier ou sac en tissu. 
Et s’il faut de bonnes raisons pour passer à l’acte, on pense aux futures générations, on se met en tête ce chiffre de huit millions de tonnes de plastique déversées dans les océans chaque année (source ONG Plastic Oceans Foundation) et on ne se dit pas que cela ne nous concerne pas, il suffit de regarder les clichés de la photographe Caroline Power pris dans la mer des Caraïbes.
En matière de pollution, désormais c’est chaque geste individuel qui fera la différence …il faut juste le faire !

1 - Ce qui nous attend.jpg

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.