ENVIRONNEMENT

Saison cyclonique : la grand-messe des préparatifs

Saison cyclonique : la grand-messe des préparatifs

03 juin 2022
Mercredi 1er juin a sonné l’ouverture de la saison cyclonique. La direction de la prévention et de la gestion des risques majeurs de la Collectivité de Saint-Martin réunissait l’ensemble des acteurs du territoire concernés pour intervenir en cas d’événement majeur, afin d’exposer les dispositifs mis en place par la COM, dans le cadre de ses prérogatives.
Représentants de l’Etat, de la gendarmerie, des sapeurs-pompiers, de la police territoriale, de la police aux frontières, du port de commerce et des marinas, de l’aéroport de Grand Case, de l’office de tourisme, élus, et également représentant de Sint Maarten, tous étaient présents mercredi 1er juin à la Maison des Entreprises de Concordia, pour écouter Christophe Lieb et ses équipes, du service de la prévention et de la gestion des risques majeurs, exposer les dispositions relevant des prérogatives de la Collectivité en cas d’événements majeurs qui surviendraient pendant cette nouvelle saison cyclonique. Une réunion intervenue après que l’Etat ait également fait de son côté un point sur ses dispositifs, relevant également de ses propres prérogatives. « Nous travaillons de concert et toute l’année avec l’Etat, et notre dispositif vient en complémentarité de celui mis en place par l’Etat. C’est un partenariat plein et entier », a précisé Christophe Lieb qui a rappelé en préambule qu’en cas d’événement, la chaîne de commandement partait depuis Paris et la cellule interministérielle de crise, passait par la Martinique qui est le centre opérationnel de zone et dont le préfet a autorité sur le préfet de la Guadeloupe, puis arrivait dans les Iles du Nord.
 
Passage en revue
 
Une réunion d’information où tout a été passé en revue : les recommandations à observer par la population en début de saison cyclonique (nettoyage des abords des habitations, stockage d’aliments et d’eau, …) ; le recensement des personnes vulnérables effectué par le pôle Solidarité et Familles de la Collectivité ; la liste des abris cycloniques pouvant contenir pour l’heure 1500 personnes; le rappel des niveaux d’alerte et de vigilance, etc.
 
Du côté des nouveautés pour cette nouvelle saison
 
Parmi les nouveautés pour cette nouvelle saison cyclonique, Mélodie Illidge-Jenkins, adjointe de Christophe Lieb, a indiqué que cinq lignes de navettes étaient programmées pour diriger les personnes vers les abris cycloniques, dès le niveau d’alerte rouge. De même le poste de commandement de la Collectivité prend ses quartiers dans l’immeuble de la Semsamar, face à la Marina Fort Louis. Du côté de la police territoriale, le chef Thierry Verres a indiqué que 33 agents participent activement avec le service environnement à l’enlèvement des épaves de voitures et autres encombrants susceptibles d’être des projectiles. Les policiers territoriaux réalisent également des visites de chantiers afin de sécuriser l’avant-saison et indiquent les directives à mettre en place en cas d’alerte. Enfin, dans son leitmotiv de « protéger et servir », la police territoriale informe et accompagne la population pour sa sécurité. Thierry Verres a également indiqué que désormais la police territoriale est dotée d’un équipement « inter-repérable » à fréquence commune avec les autres services de secours. Enfin, en cas d’alerte, et pour prévenir tout risque de débordement, 7 agents de la police territoriale seront positionnés dans les abris cycloniques, de même que des agents seront pré-positionnés dans tous les quartiers, avec armes et matériels, pour éviter les risques de pillages et autres agressions, après le passage d’un événement.
De son côté, Lisa Barrot, directrice adjointe de l’Etablissement portuaire et responsable de la Marina Fort Louis précisait que la sécurisation de l’accès aux infrastructures permettant l’arrivée des secours est la priorité principale, de même que l’agencement des containers au sein de l’Etablissement portuaire. Elle précisait également qu’un décret prévoit que dès le niveau d’alerte orange, le mouillage des bateaux est interdit dans la baie de Marigot. Les équipes ont aussi rappelé que le lagon de Simpson Bay n’est pas un abri cyclonique.
Au niveau matériel de mesures météorologiques, outre le marégraphe, Saint-Martin est désormais équipé d’un radar météorologique commun pour les deux parties de l’île, installé au large de l’îlet Tintamare, mais aussi d’un houlographe.
Christophe Lieb a souligné que depuis l’ouragan Irma de 2017, la Collectivité a réalisé de nombreux achats de matériels (armement des abris cycloniques, containers, matériel météo, etc.), permettant de parer à certains manquements et dysfonctionnements qu’ont connus le territoire et ses habitants en septembre 2017.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.