Accueil

Pour que Saint-Martin ne devienne pas la poubelle de la mer…

Pour que Saint-Martin ne devienne pas la poubelle de la mer…

26 mai 2018

Nous avons été alertés à plusieurs reprises ces dernières semaines par la SNSM qui a été appelée à intervenir sur des sauvetages de bateaux en train de couler.

Il s’est chaque fois avéré que ces bateaux provenaient des Iles Vierges Britanniques où un récent décret promulgué oblige les propriétaires de bateaux sinistrés par les ouragans Irma et Maria à les retirer avant le mois de juin, sous peine de poursuites et d’amendes. Les propriétaires de ces bateaux cherchent donc à s’en débarrasser rapidement en les proposant à la vente à des prix dérisoires.

Achetés ainsi par des personnes pensant faire une bonne affaire, ces « bateaux épaves » sont rapatriés dans les eaux de Saint-Martin. Les dégâts qui ont été colmatés pour faire la traversée, reprennent le dessus et les bateaux coulent ! « Ce sont environ 200 épaves de bateaux qui ont été recensées dans les eaux autour de l’île de Saint-Martin.

Des épaves pour lesquelles seulement 10% des propriétaires ont été identifiés, et qui devront donc être retirés, pour la partie française, aux frais de la Collectivité et donc du contribuable. Il ne faudrait pas en rajouter de nouvelles ! Comment des personnes peuvent-elles penser qu’en faisant l’acquisition d’un bateau à vil prix qui a subi de graves dommages, elles vont pouvoir le rendre navigable en toute sécurité sans avoir à entreprendre de gros investissements ? », s’interrogeait Bulent Gulay, président de l’association Métimer, qui nous annonçait rester vigilant afin que les eaux de Saint-Martin ne deviennent pas la poubelle marine des Caraïbes et être prêt à saisir qui de droit si ces épaves venant d’ailleurs devaient se multiplier. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.