ENVIRONNEMENT

Les Iles du Nord ne seront pas épargnées pour ces fêtes

Les Iles du Nord ne seront pas épargnées pour ces fêtes

20 décembre 2018
La Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DEAL) annonce, dans son dernier bulletin de veille, que le risque d’échouage d’algues sargasses est fort sur l’ensemble de l’archipel.

Dans le cadre d’un marché intitulé « Surveillance des algues sargasses par télédétection au large des Antilles et prévision du risque d’échouage sur l’archipel de Guadeloupe », la DEAL de Guadeloupe a mandaté le bureau d’étude I-SEA qui s’est adjoint l’expertise de la société Hydro-Côte. Ce marché vise à détecter les radeaux de sargasses et à croiser leur présence avec la courantologie en vue de quantifier le risque d’échouage des algues sur les côtes de la Guadeloupe, de ses dépendances et des îles du Nord.
Les sargasses semblent s’inviter pour ces fêtes de fin d’année puisque des bancs ont été aperçus du côté de Marie-Galante en fin de semaine dernière et la Désirade est également entourée de ces algues. De nombreux radeaux de sargasses se rassemblent dans le passage de la Dominique et dérivent vers les Saintes, portés par les courants marins. Si le risque d’échouage est fort pour l’archipel guadeloupéen, qu'en est-il pour les îles du Nord ?
La surveillance des algues sargasses par télédétection, menée par la DEAL dans le courant de la semaine dernière, avait permis de réaliser une cartographie synthétique de localisation des bancs de sargasses. 
Les images satellite ont souligné l’absence de détection de sargasses à proximité des îles du Nord, toutefois, la DEAL précise que le couvert nuageux, abondant dans le secteur, peut masquer, potentiellement, des bancs à la côte.
En revanche, un ciel plus clair au large avait permis une observation de plusieurs journées et aurait dû révéler l’arrivée de bancs d’algues, or ce n’est pas le cas. Cette absence de détection de radeaux confirmait l’accalmie des échouages pour ce secteur. Mais, dans ses analyses du 16 décembre, I-SEA a identifié des bancs de sargasses à proximité des côtes des îles du Nord.
Ces détections ont déclenché l’activation, le 17 décembre 2018 à 11h11, par la DEAL Guadeloupe du service de dérive d’Hydro-Côte pour estimer les délais et les zones d’échouages à court terme des radeaux de sargasses observées. Résultat, le risque d’échouage d’algues sargasses, sur les îles du Nord, est considéré comme fort par la DEAL qui prévoit leur arrivée durant ces fêtes de fin d’année.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.