ENVIRONNEMENT

Le Trashtag Challenge : une initiative à suivre !

Le Trashtag Challenge : une initiative à suivre !

01 avril 2019
Trash comme poubelle, tag comme hashtag, mot clé pour référencer les messages. C’est le nouveau challenge lancé sur la planète internet et dont le principe est ultra simple : prendre une photo d’une zone bien impactée par les déchets, la nettoyer, prendre une nouvelle photo une fois l’opération menée et partager « l’avant-après » sur les réseaux sociaux.

 

L’idée serait née il y a plusieurs années déjà sous l’impulsion d’une marque américaine d’équipements de plein air. Mais le défi était tombé dans l’oubli jusqu’à ce que Byron Roman, un jeune américain de l’Arizona, publie le 5 mars dernier sur Facebook un montage de deux photos. La première le montre assis au milieu d’un tas d’immondices, la seconde, au même endroit avec des sacs poubelles alignés devant lui. Son message : « Voici un nouveau challenge pour vous les ados qui vous ennuyez. Prenez une photo d’un lieu qui a besoin d’être nettoyé, puis prenez-en une après y avoir remédié, et postez-la. Rejoignez la cause. » Sa publication a été partagée plus de 332 000 fois.
Depuis, des milliers de photos du monde entier sont postées. Un effet boule de neige qui s’étend désormais aussi sur Twitter et Instagram.
Les défis sont à la portée de tous, un tout petit bout de nature, un coin de plage ou un bord de route, peu importe l’endroit et l’étendue, c’est le résultat qui compte.
Souhaitons que ce challenge internet soit le meilleur de tous les temps, mais surtout qu’il contribue à ce que les humains prennent conscience que les déchets ne doivent pas se reproduire à l’infini dans la nature … tout simplement pour que le challenge s’arrête ! D’ici là, on ne va pas s’ennuyer, car actuellement les hommes produisent deux milliards de tonnes de déchets chaque année dans le monde.
Pour participer au challenge : nettoyez et postez avec le tag #trashtag ou #trashtagchallenge.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.