ENVIRONNEMENT

De nombreux oiseaux retrouvent leurs repères dans l'étang nettoyé où l'écosystème naturel a repris sa place.
De nombreux oiseaux retrouvent leurs repères dans l'étang nettoyé où l'écosystème naturel a repris sa place.

Le site naturel du Galion a retrouvé toute sa splendeur

10 septembre 2018

Onze mois de travaux titanesques orchestrés par le Conservatoire du Littoral et la Réserve Naturelle de Saint-Martin avec la très forte implication des bénévoles du groupe Clean Saint-Martin, des Scouts et Guides de France, de Belgique et de Saint-Martin, ainsi que l’association d’insertion ACED, ont permis au site du Galion de retrouver sa beauté naturelle.

C’est avec une certaine fierté qu’Anne-Marie Bouillé et Aude Berger du Conservatoire du Littoral, Nicolas Maslach et Franck Roncuzzi de la Réserve Naturelle et les acteurs de l’association d’insertion ACED ainsi que les services de l’Etat avec en chef de file la préfète Sylvie Feucher et Frédéric Mortier, de la Direction Interministérielle à la Reconstruction, conviaient la presse en plein cœur du site naturel du Galion. L’occasion de redécouvrir la toute beauté de ce site qui a été particulièrement malmené par les affres de l’ouragan Irma, mais aussi par les incivilités probantes d’une population peu respectueuse de son environnement.  « Le travail a porté ses fruits… Saint-Martin se relève et le site du Galion en est la parfaite illustration », explique Anne-Marie Bouillé. Dès le mois de novembre, la Réserve Naturelle s’est attelée avec ses moyens humains à nettoyer le site qui se retrouvait face à une véritable catastrophe écologique, avec l’étang jonché de tôles, mais aussi de containers, d’épaves de bateaux, de voitures, de toitures et de poutres…   L’ampleur du désastre a nécessité une forte implication  des services de l’Etat, l’agence de la Biodiversité et la délégation interministérielle à la reconstruction, mais aussi de la Fondation de France et de la Collectivité de Saint-Martin. « Ainsi, et suite à l'appel à projet (soutien aux Antilles Françaises / Post cyclones Irma et Maria) lancé en octobre 2017 par l'Agence Française de la Biodiversité (AFB), le Conservatoire du Littoral a déposé début novembre, un dossier pour réaliser un état des lieux des sites et des étangs qu'il protège, émettre des recommandations et réaliser les premiers travaux de restauration des fonctionnalités écologiques », continue Anne-Marie Bouillé. 

 

PLUS DE 1200 TONNES DE DÉCHETS SORTIS DES ÉTANGS DEPUIS LE 2 JUILLET

Soumis à la réglementation publique des appels d’offre, les véritables travaux de nettoyage ont pu être entrepris dès le mois de juillet. Ces travaux ont fait suite à d’autres étapes importantes d’analyse et de diagnostic des différents sites du Conservatoire, qu’il était nécessaire de produire en amont. Grâce à un partenariat conclu avec l’association d’insertion ACED, représentée par sa Présidente Audrey Claxton, six jeunes ont travaillé d’arrache-pied, dans des conditions parfois périlleuses, encadrés par leur chef d’équipe, Devron Francis, pour parvenir à ôter des étangs l’ensemble des détritus. Les jeunes de l’ACED ont pu apprécier les renforts des Scouts et des bénévoles de Clean Saint-Martin. 
A ce jour, ce sont quelque 1200 tonnes qui ont été retirées des dix étangs : Salines d'Orient, Poissons, Barrière, Chevrise, aéroport, la savane, cimetière de Grand Case, Mare Baie Lucas, Anse Marcel, Guichard et l'îlet Pinel. Le plus gros travail est achevé et le résultat est probant sur le site de l’étang du Galion, où l’on peut à nouveau observer de nombreux oiseaux et une végétation qui reprend vie. La récente observation de deux jeunes individus de l’espèce des flamants roses permet tous les espoirs. 

 

RÉINTRODUCTION PROCHAINE D’UNE PÉPINIÈRE DE PALÉTUVIERS

« Afin de redonner à l’écosystème naturel de l’étang du Galion toutes les conditions nécessaires pour qu’il se pérennise, telles que la protection des ouvertures de l’exutoire de la mangrove vers la mer, la Réserve Naturelle va, de surcroît mettre en œuvre très prochainement une opération pour replanter des palétuviers, avec le précieux partenariat de l’ACED et des bénévoles qui ont participé aux diverses actions de nettoyage », rajoute Nicolas Maslach, le directeur de la Réserve Naturelle. 
A ce stade La Préfète déléguée Sylvie Feucher précise que « tout le territoire appartenant au Conservatoire du Littoral a pour vocation à être protégé et restitué aux populations afin qu’elles se l’approprient ». Ainsi, la prochaine étape concernant le site du Galion va consister dès le mois de décembre à son aménagement, avec une aire de jeux pour les enfants, la création d’un snack-bar en bois, et la création de parkings spécifiques. In fine, le Conservatoire du Littoral prévoit l’installation d’un centre équestre pour organiser des balades à cheval sur le site. « Un bel exemple de convergence entre l’économie et l’écologie qui peut conduire à l’ouverture d’une autre forme de tourisme, le tourisme vert », concluent Frédéric Mortier et la Préfète Feucher.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.