ENVIRONNEMENT

Le mystère des flamants roses

Le mystère des flamants roses

24 août 2018

Il y a deux semaines, deux flamants roses ont fait leur apparition sur l’île… la question qui se pose, et toujours non élucidée à ce jour, est : d’où viennent-t-ils ? Car il n’y a plus de flamants roses à Saint-Martin depuis de nombreuses années !

Ils pourraient venir d’Anguille où, effectivement, il y là-bas aussi deux flamants roses des Caraïbes, sauf que … selon les observateurs, ils ne se sont jamais reproduits. Ils pourraient aussi avoir fait le voyage depuis les îles vierges, où Richard Branson le PDG de Virgin a investi beaucoup d’argent pour les réintroduire. C’était le cas aussi de l’Ibis Rouge, et un des leurs était venu se poser quelque temps à Saint-Martin, il y a environ deux ans. Mais tous les oiseaux qui sont issus de ce programme de réintroduction sont bagués et nos deux spécimens n’ont apparemment pas de bagues. Le mystère demeure entier !
Mais peu importe leur provenance, ils sont avant tout un espoir de renaissance … la renaissance d’une espèce qui avait disparu de nos rivages, la renaissance de la vie à Saint-Martin. Mais ce sont encore des flamants immatures (cela signifie qu’ils ne sont pas encore roses, car ils n’auront leur plumage nuptial que lorsqu’ils auront atteint l’âge de se reproduire), donc jeunes, qu’il faut impérativement protéger. Pour le moment ils évoluent sur un espace de la Réserve Naturelle et font donc l’objet de veilles et de surveillances. Mais il y a de nombreux dangers qui guettent nos nouveaux pensionnaires, les rats, les chats, les chiens, tous les animaux errants qui peuvent profiter d’un assoupissement pour les attaquer.
Cette lueur d’espoir du retour d’une espèce sur l’île ne doit pas s’éteindre. Pour en profiter longtemps, il faut que nous soyons des observateurs responsables et respectueux de la nature. Surtout, si le hasard vous amène à les croiser, ne pas les importuner au risque de les faire partir et signaler immédiatement tout danger qui pourrait les menacer auprès des responsables de la Réserve.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.