ENVIRONNEMENT

Le journal trimestriel est disponible sur Internet

Le journal trimestriel est disponible sur Internet

03 août 2018

La Réserve Naturelle de Saint-Martin vient de publier son journal trimestriel qui, comme à son habitude, regorge d’informations intéressantes. De nombreux sujets aussi divers que variés sont traités dans le numéro 32 de ce journal qui n’existe qu’en version électronique.

Ainsi, la Réserve Naturelle informe que le suivi scientifique annuel des récifs et herbiers a eu lieu au mois de mars dernier. L’objectif est de documenter l’évolution des fonds marins, notamment sur les sites du Rocher Créole, de Pinel et de Tintamarre et, hors de la Réserve, sur le site de Fish Pot, dans le canal d’Anguilla. Il ressort que l’espace marin apparaît moins touché que l’espace terrestre, même si les zones coralliennes sont très impactées.
Avec le soutien financier de l’Agence Française de la Biodiversité et de la Fondation Veolia, la Réserve a mis en place BioHab2, des habitats artificiels qui ont pour vocation de proposer un milieu constitué d’une multitude de cachettes qui peuvent être colonisées par de nombreuses espèces. La particularité est que certains débris d’Irma ont été utilisés et contribuent à la reconquête de la biodiversité sous-marine.
Au mois de mai dernier, Fanny Kerninon, étudiante à l’université de Bretagne occidentale, était de retour sur l’île et a effectué des plongées sur quatre stations d’herbiers. Elle travaille en collaboration avec l’IFRECOR pour qui elle coordonne l’observatoire des herbiers de l’Outre-mer français de la Caraïbe à l’Océan Indien. Fanny Kerninon a pour objectif de produire une boîte à outils « suivi des herbiers » afin de permettre aux gestionnaires de suivre l’état de santé de leurs herbiers locaux avec des outils standard communs utilisables par tous, sur tous les types d’herbiers.

 

MALGRÉ IRMA, LES TORTUES SONT TOUJOURS PRÉSENTES

Du 18 au 22 juin, à Baie Blanche à Tintamarre, les tortues vertes ont fait l’objet de recherches pour mieux connaître leurs relations avec les herbiers actuellement colonisés par l’espèce invasive Halophila Stipulacea. Leur observation a permis d’estimer la population qui fréquente cette zone et quel type d’algues figuraient à leur menu. Les premiers résultats semblent traduire un bouleversement des habitudes des tortues vertes suite à Irma et aux autres événements météorologiques subis fin 2017.

Par ailleurs, le début des pontes des tortues marines a débuté et va se poursuivre jusqu’en novembre. Si l’équipe d’écovolontaires bénévole n’a relevé aucune trace au début du moins de juin, six traces ont été observées à Tintamarre, soit la même activité à la même époque en 2017. Il est possible de devenir écovolontaire et participer ainsi au suivi scientifique des pontes de tortues marines. Pour cela il faut contacter Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

NETTOYAGE DES SITES DU CONSERVATOIRE

Les gestionnaires d’espaces protégés de Saint-Eustache, Saba, Saint-Barthélemy, Sint-Maarten, et Saint-Martin se sont réunis sur le territoire pour un atelier technique organisé par le Global Coral Reef Monitoring Network et le Car-Spaw. Le thème de cette formation concernait les techniques standard de suivi biophysique des récifs coralliens, ainsi que la composante socio-économique qui y est associée. Evaluer l’état de santé d’un récif et de ses peuplements, les usages sociaux et culturels ainsi que les activités économiques qui reposent sur l’existence de ce récif ont été des sujets abordés.
Le 2 juillet a démarré la 3e action de nettoyage au Galion pour évacuer des centaines de tonnes de déchets. L’entreprise locale qui a remporté l’appel d’offres dispose de deux mois pour débarrasser l’ensemble des sites du Conservatoire des déchets les plus encombrants. Parallèlement, l’association d’insertion ACED collecte les plus petits déchets, tout comme la centaine de scouts de France qui ont nettoyé les abords du Galion, prenant ainsi la relève de la vingtaine de scouts belges. Pour consulter l’intégralité du journal de la Réserve Naturelle de Saint-Martin, il est possible de le télécharger sur : www.reservenaturelle-saint-martin.com, et sur Facebook : www.facebook.com/Reserve.Naturelle.StMartin.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.