ENVIRONNEMENT

Trois membres du Collectif pour l'Eau Potable à Saint-Martin.
Trois membres du Collectif pour l'Eau Potable à Saint-Martin.

Eau polluée aux bromates : un Collectif dédié demande de participer au comité de suivi

23 juillet 2019
Par courrier adressé à la Préfète en ce lundi 22 juillet, le Collectif pour l’Eau Potable à Saint-Martin récemment constitué, demande à être intégré dans toutes les réunions du comité de suivi, à l’instar des services de l’Etat, de ceux de la Collectivité, de l’ARS et de l’EEASM.

« Madame la Préfète, Nous sollicitons que notre Collectif pour l’Eau Potable à Saint-Martin soit représenté par l’un de ses portes paroles dans toutes les réunions du comité de suivi réunissant vos services, la Collectivité, l’ARS et l’EAASM suite à l’interruption du service d’eau potable à Saint-Martin depuis juin 2019. Notre demande est motivée par le fait que les comptes rendus de ce comité de suivi ne répondent pas aux questions que se posent la population et en particulier les près de 1 000 personnes qui composent le groupe Facebook du collectif que nous avons créé en urgence en attendant de se constituer en association ».

INFORMATIONS CONTRADICTOIRES

Les informations fournies par les différentes instances semblent contradictoires aux membres du Collectif : « On nous explique d’abord que l’eau contrôlée à la sortie de l’usine de production d’eau est exempte de bromates mais que des taux supérieurs à 14 fois le seuil sanitaire subsistaient dans les réseaux. Puis un dernier communiqué précise que la SAUR allait changer les désinfectants et les membranes de son usine de production d’eau ». Deux arguments jugés contradictoires qui amènent le Collectif à s’interroger : « Quelle est la source de la pollution aux bromates, l’usine de production d’eau ou les réseaux de distribution ? Ou les deux ? ».

65285637_2332112773667386_1943014535803699200_n.jpg

TENTATIVE DE MINIMISATION DES RISQUES

« Par ailleurs, en ce qui concerne les risques sanitaires, nous recevons des informations du comité de suivi tendant à minimiser les risques sur la santé d’une consommation de bromates. 
Certains membres du comité nous expliquent par exemple qu’il faudrait consommer tous les jours de l’eau chargé en bromates à hauteur de 100 fois le seuil sanitaire pendant 40 ans pour risquer d’être intoxiqué. Nous sommes surpris de ces informations sachant qu’il n’y a apparemment aucune étude réalisée à ce jour sur l’impact sur la santé humaine d’une consommation régulière de  bromates, et que d’autre part nous ne savons pas encore précisément à ce jour depuis quand l’eau est contaminée aux bromates. Ces contradictions et ces imprécisions ne sont pas acceptables d’autant que l’eau potable est un droit fondamental pour la population de Saint-Martin et qu’en plus les consommateurs que nous sommes n’obtiennent aucun dédommagement de l’absence d’eau potable », conçoit encore le Collectif qui attend fermement une réponse favorable à leur demande qu’un porte-parole du collectif puisse participer aux prochaines réunions du comité de suivi. 

Le Collectif pour l’eau potable à Saint-Martin
Groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/1258106827694117/

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.