VARIOUS FACTS

Le couvre-feu a pris fin la nuit dernière ; les nouvelles décisions sont attendues ce jour

Le couvre-feu a pris fin la nuit dernière ; les nouvelles décisions sont attendues ce jour

18 June 2021
Nous sommes en attente depuis le début de la semaine des nouvelles décisions que doivent prendre les autorités de l’île au regard de l’actuelle situation sanitaire. Le couvre-feu entre 20h et 3h du matin mis en place depuis le 30 mai dernier a pris fin la nuit dernière, à 3h.Une réunion de concertation a lieu ce jour entre le préfet Serge Gouteyron, la directrice de l’ARS Valérie Denux, et le Centre Interministériel de Crise. La presse est conviée à une conférence à l’issue de cette réunion qui devra indiquer si les mesures sont allégées ou maintenues. Nous relaierons ces décisions sur la page Facebook du journal.
 
Des indicateurs en baisse mais toujours à un niveau élevé
 
Selon le dernier bulletin sanitaire établi par l’ARS, on constate une légère baisse du nombre de cas recensés, avec 90 nouveaux cas pour la semaine du 7 au 13 juin, alors qu’ils étaient 115 la semaine précédente. Des valeurs toujours élevées pour la 4e semaine consécutive. Depuis lundi 14 juin, ce sont 14 nouveaux cas qui ont été constatés sur 472 tests effectués. A ce stade, les indicateurs épidémiologiques restent élevés selon les autorités sanitaires, avec un taux d’incidence de 249/100 000 habitants (contre 321/100 000 habitants la semaine précédente) ne considérant que les personnes testées sur le territoire. Le taux de positivité de 4.3% est en revanche passé en dessous du seuil d’alerte (5%).
 
4 décès à déplorer depuis le 7 juin ; 33 victimes au total
 
Des chiffres et des indicateurs certes toujours élevés mais dont la tendance de fléchissement laisse augurer des prises de mesures de restrictions qui devraient être plus favorables. Toutefois, la situation au CH de Saint-Martin reste tendue avec 6 patients qui étaient encore hospitalisés hier. De même, pour la période du 7 au 13 juin, 3 patients qui avaient dû être évacués vers le CHU de Guadeloupe sont décédés, et depuis le début de cette semaine, c’est un nouveau décès qui est à déplorer au CH de Saint-Martin. Avec ces 4 nouveaux décès en 10 jours, le nombre de victimes résidentes saint-martinoises à déplorer depuis le début de la pandémie est porté à 33.
 
Vaccination : réduction du délai entre les 2 doses et ouverture aux jeunes de 12 à 18 ans
 
L’ARS constate qu’au 15 juin dernier, 7 329 personnes ont reçu leur première injection et 3 786 personnes ont reçu leur deuxième injection, soit un total de 27,35% de la population adulte de Saint-Martin qui a reçu au moins une dose de vaccin depuis le lancement de la campagne en janvier dernier.
Face aux vacances d’été qui s’annoncent et à la volonté d’accélérer la vaccination pour tous, le gouvernement a en ce début de semaine acté la décision de diminuer le délai entre les deux injections pour les vaccins Pfizer et Moderna. C’est désormais un délai de 3 semaines qui est requis entre les deux doses, contre 6 pratiqué précédemment. Une décision qui devrait avoir un impact sur la fréquentation du vaccinodrome, l’obligation de présenter un schéma vaccinal complet pour s’abstraire de contraintes, notamment celle de respecter une quarantaine, devenant de plus en répandue parmi les destinations possibles pour ces vacances d’été.
Et toujours pour élargir encore plus le spectre de la population vaccinale, le gouvernement a ouvert depuis le 15 juin la vaccination aux mineurs de 12 à 18 ans, pour le seul le vaccin ARN messager Pfizer BioNTech qui dispose d’une autorisation de mise sur le marché pour ce public. Les mineurs doivent présenter l’autorisation des deux parents. En cas de l’absence d’un des deux parents, le parent présent remplit l’attestation et s’engage sur l’honneur à avoir recueilli préalablement le consentement du parent absent et co-titulaire de l’autorité parentale. De même une attestation parentale doit être recueillie puis conservée de manière systématique. Elle est disponible sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé. Reste à savoir si le nombre de doses disponibles sera suffisant pour satisfaire ces ambitions…
 
Fin des tests pour les résidents vaccinés débarquant à l’aéroport Juliana
AEROPORT1Depuis mardi 15 juin dernier, les résidents de l’île en mesure de présenter un schéma vaccinal complet (deux injections dont la dernière a été réalisée il y a plus de 2 semaines pour les vaccins Pfizer et Moderna ou 2 semaines suite à la seule dose du vaccin Johnson & Johnson Janssen), n’ont plus l’obligation d’effectuer un test PCR pour débarquer à l’aéroport Princess Juliana, sauf s’ils proviennent d’un pays à risques. Reste toujours l’obligation de s’enregistrer en ligne auprès des autorités sanitaires de Sint Maarten avant leur arrivée (EHAS ; https://stmaartenehas.com/application-form/).
Pour mémoire, les pays à risques (liste rouge) sont : Argentine, Bolivia, Brésil, Chili, Colombie, Costa Rica, Equateur, Guyane française, Guyana, Inde, Népal, Pakistan, Panama, Paraguay, Pérou, Afrique du Sud, Surinam, Trinidad et Tobago, Uruguay, Venezuela.
 

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.