TOURISM

Vacances d’été en Outre-mer : la quatorzaine divisée en 2 est privilégiée

Vacances d’été en Outre-mer : la quatorzaine divisée en 2 est privilégiée

19 May 2020
Faisant suite à l’avis émis par le Conseil scientifique (lire notre édition de vendredi 15 mai), le secrétaire d’Etat aux transports semble privilégier la solution de « quatorzaine partagée » appelée « corridor sanitaire ».

Jean-Baptiste Djebbari l’a annoncé ce lundi 18 mai, afin de permettre aux touristes français de se rendre dans les Outre-mer pendant les 2 mois d’été. En clair, la quatorzaine serait divisée en 2 périodes de confinement, avant puis après le voyage, cumulées à des tests de dépistages.
Pourtant retoquée par le Conseil constitutionnel, cette mesure de quarantaine est jugée essentielle pour protéger les territoires d’outre-mer d’une nouvelle propagation du Covid-19. Si l’Etat souhaite la maintenir et devrait aménager la mesure par de nouveaux décrets, la quatorzaine pose toutefois problème pour un retour des touristes français dans les Outre-mer pendant les deux mois d’été de juillet et d’août.
La quatorzaine divisée en 2 périodes, une avant et une après le voyage, paraît la plus risquée pour le Conseil scientifique, mais semble pour le gouvernement la plus propice à conjuguer sécurité sanitaire et retour à une activité pour ces territoires très tributaires du tourisme.
Le secrétaire d’Etat aux transports et la Ministre des Outre-mer ont rencontré ce lundi 18 mai les compagnies aériennes desservant les Outre-mer qui auraient indiqué que depuis l’annonce faite par le premier ministre Edouard Philippe le 7 mai dernier, les demandes de réservation seraient de moitié moins que ce qu’elles étaient l’année dernière à la même période.  

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.