TO KNOW

Les orientation budgétaires pour 2021 au menu dernier conseil territorial

Les orientation budgétaires pour 2021 au menu dernier conseil territorial

06 April 2021
Le Conseil territorial tenu en séance plénière mercredi de la semaine dernière a consacré une grande partie de son temps au débat sur les orientations budgétaires pour l’année 2021. Un temps important dans la vie de la Collectivité qui précède son vote du budget primitif, qui lui devra être voté le 12 avril prochain, une date tardive acceptée par dérogation.
 
Un débat qui ne peut avoir lieu sans établir au préalable une sorte de bilan du budget de l’exercice précédent, soit de l’année 2020. Ce exercice est revenu à l’élue Marie-Dominique Ramphort, en charge des affaires financières de la Collectivité, qui a fait état d’une maîtrise générale des charges de fonctionnement, qui ont été en-deçà de ce qui avait été prévu. Et malgré une nette diminution des recettes fiscales due à la crise sanitaire (environ 15 M€), cette bonne maîtrise des dépenses a permis de dégager un résultat excédentaire pour l’exercice 2020, et donc une capacité d’autofinancement honorable pour une petite collectivité comme Saint-Martin (environ 10M€). Ce qui lui confère également une marge de manœuvre intéressante de recours à l’emprunt auprès de l’AFD. Des comptes de gestion et administratif toutefois pas encore clôturés, du fait du décès soudain d’Alain Contant, à la direction de la Direction Générale des
 
Finances Publiques (DGFIP).Un Plan Pluriannuel d’Investissement (PPI) de 153 M€ pour 2021/2023
 
153 M€ sont donc programmés dans le cadre du Plan Pluriannuel d’Investissements pour les trois prochaines années, 2021 à 2023, dont 37 M€ pour l’année 2021. Sur ces 153 M€ prévus en investissements sur 3 ans, près de 98 M€ sont déjà programmés comme suit : 41.2M€ pour les établissements scolaires, 5.1M€ pour l’éclairage public, 5.5M€ pour le développement touristique et l’embellissement des espaces publics, 9M€ pour les travaux routiers, 25.5M€ pour les équipements sportifs et 11.4 M€ pour l’aménagement du front de mer de Marigot.
A noter que sur ces 153 M€ inscrits dans le prochain PPI, 92 M€ proviennent de subventions d’Etat et de fonds européens, soit 60%, un ratio assez remarquable, selon Marie-Dominique Ramphort. Reste à charge de la Collectivité environ 60M€ qui seront finançables via le contrat de convergence, le plan de relance et les fonds FEDER, ainsi qu’une possibilité d’emprunt auprès de l’AFD de l’ordre de 15 M€, du fait de la bonne capacité d’autofinancement générée.
 
Quatre gros projets dans les starting-blocks, tous en direction de la jeunesse
 
Le Collège 900 à la Savane, le Centre nautique également à la Savane, le Collège 600 à Quartier d’Orléans et le centre culturel Micro-folies à Concordia, sont quatre projets en très bonne voie et les prévisions estiment des livraisons entre 2022 et 2023. Des chantiers qui devraient donc se dérouler en simultané, ce qui engendre une attention particulière sur l’attribution des marchés respectifs afin de ne pas engendrer de rupture dans la continuité des travaux.
Ce que n’a pas manqué de rappeler Jean Roca, missionné par l’AFD pour la mise en œuvre de ces projets, lors de leur présentation aux élus territoriaux en séance plénière de mercredi dernier. Des réalisations prochaines qui sont toutes en direction de la jeunesse, du sport et de la culture.
 

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.