TO KNOW

Naïma Dessout
Naïma Dessout

Pas de Miss Saint-Martin à l’élection Miss France

16 October 2020
La nouvelle fait déjà le buzz. Naïma Dessout a été disqualifiée cette semaine par le Comité Miss France et ne pourra pas participer à l’élection nationale en décembre. En cause des photos jugées indécentes.
 
Anaelle Guimbi, 20 ans, une des six prétendantes de Miss Guadeloupe 2020, a été écartée de la compétition. Trois clichés, seins nus, mais peints selon la technique du body painting, dans le cadre d’une campagne contre le cancer du sein, ont choqué. Anastasia Salvi, Miss Franche-Comté a, elle aussi, été évincée pour des photos « artistiques » réalisées pour un salon de coiffure. Troisième Miss à faire les frais de cette chasse aux photos « inappropriées », Miss Saint-Martin / Saint-Barthélemy. Des clichés personnels, pris "dans un contexte familial sans aucune intention ni caractère vulgaire, érotique ou pornographique", comme le précise le communiqué du Comité local, ont été envoyés anonymement au comité national.
 
Un règlement et des principes archaïques
 
A la base, les filles défilent en maillots de bains, juchées sur talon hauts (du coup un des deux accessoires est de trop ?) devant des millions de téléspectateurs. Si la nudité est un problème pourquoi ne pas faire l’impasse sur ce défilé ? Sur les réseaux sociaux, on s’enflamme … « Donc en 2020, une candidate à Miss Guadeloupe / Miss France est disqualifiée pour des photos de soutien aux femmes touchées par le cancer du sein. Et ce concours du XXème siècle se prétend engagé, moderne et féministe ? Quelle blague ! » résume un internaute. Et effectivement on peut se poser la question.
D’autant que les photos des miss en question ont été envoyées de manière anonyme au Comité … on en déduit donc que les organisateurs cette élection qui se veutla vitrine de la France fait avant tout l’apologie de la délation, prône la superficialité au détriment des justes causes, n’admet pas qu’une jeune adolescente puisse sans arrière-pensée se laisser prendre en photo en top less sur une plage et ne considère donc pas le pardon comme une valeur essentielle. Le concours Miss France est le plus ancien concours de beauté du monde encore organisé. Il fête cette année ces 100 ans … il serait peut-être temps qu’il se réinvente et fasse preuve d’un plus de discernement et de modernisme.
La question se pose désormais de savoir qui pourra remplacer Naïma Dessout, car visiblement ses dauphines ont également fait l’objet de dénonciations anonymes. Nos Miss seraient-elles des concurrentes trop redoutables ? D’autant que Naïma ne sera pas destituée de son titre au niveau régional.
Mais comme l’annonce le comité : « si l'aventure Miss France s'arrête, c’est une toute autre histoire qui débute à l'horizon. Nous sommes confiants que vous allez continuer à soutenir Naïma. Restez connectés. Ça ne fait que commencer ! »
 

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.