TO KNOW

100% SXM : ChokoKanel

100% SXM : ChokoKanel

01 June 2021
L’Afrique est à l’honneur cette année par le biais de la saison Africa 2000. La petite marque d’accessoires Chockokanel invite à poursuivre le voyage avec des créations où la petite touche de Wax, savamment dosée,
insuffle cet esprit d’un ailleurs coloré.
 
Elsabieth Frejiste, que tout le monde appelle Elsa (mais il faut prononcer Elssa, à la mode éthiopienne) est arrivée il y a tout juste deux ans après avoir passé huit ans à Mayotte. Mais cela n’était qu’une étape pour cette quadra, qui a déjà eu mille vies et compte bien en démarrer une nouvelle à Saint-Martin. Et cette nouvelle vie, elle l’a veut pleine de couleurs et de créativité. Elle a lancé sa marque d’accessoires, ChokoKanel.
 
Sauter le pas de la création
 
Cela fait déjà longtemps que cette architecte de formation coud pour son plaisir et s’invente des accessoires rien que pour elle. Au départ, tout simplement parce qu’elle ne trouvait pas de sacs ou de pochettes à son goût, mais l’activité restait un loisir. Il y a deux ans, elle trouve un poste d’architecte à Saint-Martin et débarque avec ses tissus. En novembre 2020, à cause ou grâce, à une restructuration de l’entreprise, elle est licenciée et se décide à sauter le pas. Un peu angoissée à l’idée que l’activité ne soit pas viable rapidement, elle installe son atelier chez elle. L’aventure commence.
 
Inspirations métissées
 
De ses origines guadeloupéenne et éthiopienne, Elsa a gardé le goût des tissus colorés avec une petite préférence pour le Wax, qu’elle trouve magique et envoûtant. Elle produit environ une vingtaine de pièces chaque semaine, réalisées entièrement à la main, mais c’est plus du double qui lui faudrait pour pouvoir satisfaire la demande. A tel point qu’elle est frustrée de ne pas avoir assez de temps pour créer de nouveaux modèles. Ventes privées, commandes via sa page Facebook ou bouche à oreilles, fonctionnent plutôt bien sans compter les expos un samedi sur deux sur le marché de Marigot et un vendredi sur deux au restaurant du Flamboyant, le Ma Ti Beach. Les pochettes font un tabac et constituent le plus gros de sa production. Mais elle crée également de très jolis sacs et plein de petits accessoires sympas comme des nœuds papillon, des chapeaux, des cravates, des petites trousses, des étuis à lunettes, etc … Les combinaisons de matières, de couleurs et de tissus sont infinies, et si malgré tout on ne trouve pas son bonheur, elle crée des accessoires ultra personnalisés, il suffit de faire son choix et en plus pour les petits cadeaux à distance, elle se charge même des expéditions.
Les prix demeurent raisonnables pour de l’artisanat haut de gamme, de 15 € les petites trousses à 150€ les sacs qui eux demandent une journée de travail, et chez Elsa les journées ne font pas huit heures. On peut trouver quelques-unes de ses créations également à la boutique Voilà à Grand Case et pour les nomades aux Trois Ilets à la Martinique et même sur l’île d’Oléron.
 
Une bouteille à la mer
 
A l’heure actuelle, elle se limite dans l’achat du matériel et des fournitures faute de place. Il est vrai que son studio tient plus de l’atelier de couture que du lieu d’habitation et le soir venu il s’agit de tout caser dans des boites pour faire place nette. Son urgence est donc de trouver un local pour être plus productive… alors elle lance une petite bouteille à la mer pour trouver cet endroit, mais comme toute petit entreprise qui débute, qui plus est artisanale, il faut lui donner un petit coup de pouce. Dès que possible elle voudrait aussi trouver une petite main qui pourrait la seconder pour la coupe et la couture de certains modèles. Pour contacter Elsa, 06 90 45 01 78, @chokokanel.creation sur instagram ou ChokoKanel Création sur Facebook.
 

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.