SPORTS

Olivier Rocher, trésorier, et Rodolphe Arnal, Président, au Dojo  du Caribbean Shidokan de Saint-Martin à Bellevue.
Olivier Rocher, trésorier, et Rodolphe Arnal, Président, au Dojo du Caribbean Shidokan de Saint-Martin à Bellevue.

Un sport, un club : le shidokan

06 September 2022
Fondé dans les années 70 par le maître Yoshiji Soeno, descendant de samouraïs, le Shidokan est un art martial ancestral qui mêle plusieurs techniques de combat. Il est enseigné au dojo du Caribbean Shidokan à Bellevue depuis plus de trente-cinq ans.
Importé en France à la fin des années 80, le Shidokan est affilié à la Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées. Le Caribbean Shidokan de Saint-Martin, présidé actuellement par Rodolphe Arnal, 6e dan FFKDA et 7e dan World Karaté Association, compte 140 adhérents.
Cet art martial prend sa source dans la pratique du karaté, à laquelle viennent s’ajouter d’autres techniques de combat comme la boxe thaïlandaise.
En compétition, il se pratique sur un ring lors d’un combat complet décrit comme un triathlon des arts martiaux, en trois rounds : le Shidokan classique à poings nus, le Shidokan type boxe Thaï avec des gants, et le combat libre (avec mitaines) combinant coups debout (poings, pieds, coudes, genoux) avec toutes les techniques de lutte, de projection et combat au sol avec toutes les techniques de soumissions (immobilisations, clés de bras, de nuque, de jambes, etc...).
 
A partir de quel âge et pour qui ?
Dès 6 ans, et sans limite d’âge, la discipline est accessible à tous car chacun peut pratiquer en fonction de ses dispositions. Le sport en général est bon pour la santé et le moral et dans le cas du Shidokan c’est un plus pour savoir se défendre. A noter que 45% des effectifs du club chez les enfants sont des filles.
 
Quels en sont les bénéfices ?
En pratique de loisirs, chacun peut y trouver ce qu’il souhaite : une gestion du stress, un défouloir, un entrainement physique, etc. Au niveau compétition, cet art permet d’avoir un mental à toute épreuve, une bonne préparation physique, une réelle confiance en soi, avec un respect des autres et beaucoup d’humilité.

Quelle progression ?
On débute par la ceinture blanche avec pour objectif d’atteindre la noire. Entre les deux, il faut passer les Kyu, chacun correspondant à l’un des sept niveaux. Pour les adultes, les passages de grade se font en juin chaque année et pour les enfants tous les deux ans, le temps d’assimiler toutes les techniques. Après la ceinture noire, on peut continuer la progression en obtenant les « dan », jusqu’au 10e dan, mais ils ne sont qu’une poignée à travers le monde à le détenir.
 
Les entrainements
Adultes : du lundi au vendredi de 19h à 20h30 avec une thématique différente chaque soir.
Enfants : mercredi de 14h30 à 15h30 et le samedi de 9h à 10h pour les 6/9 ans, mercredi de 15h30 à 16h30 et le samedi de 10h à 12h pour les 10/13 ans, mercredi de 16h30 à 17h30 et samedi de 11h à 12h pour les 14 et plus.
 
Conditions d’inscriptions
Nul besoin de certificat médical, il suffit de remplir une attestation sur l’honneur indiquant avoir complété avec honnêteté le questionnaire de santé remis. Si le matériel de base peut être prêté pour les séances de test, il faut ensuite être équipé d’un kimono, de protections (tibia, coquille pour les hommes, protection mammaire pour les femmes, protège dents, gants de boxe et mitaines). Compter environ 200 € à l’achat sur l’île.
 
Tarifs
Avant de se lancer on peut tester : deux séances d’entrainement sont offertes. On peut opter ensuite pour un abonnement au mois (à partir de 42 € pour les enfants et 52 € pour les adultes) ou à l’année (360 € et 450 €). Il existe également une formule famille (1 adulte et 1 ou 2 enfants) à partir de 64 € le mois. Les tarifs sont dégressifs selon la durée de l’abonnement. Contact : 06 90 57 57 27 ou 06 90 74 96 06.

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.