SPORTS

×

Warning

JUser: :_load: Unable to load user with ID: 923
Reprendre les activités le plus rapidement possible

Reprendre les activités le plus rapidement possible

06 March 2018

La Ligue de football de Saint-Martin (LFSM) avait mis en place, depuis un an et demi, un projet de développement. Un projet mis à mal par le passage du cyclone Irma qui a détruit les principaux plateaux sportifs du territoire.

Fabrice Baly, président de la Ligue de football de Saint-Martin veut reprendre la suite du projet de développement « avec beaucoup d’humilité », car du coup la Ligue ne peut avoir les mêmes ambitions. « Sur les quatre prochains mois de cette saison, on va reprendre ne serait ce que le football animation pour les jeunes », assure Fabrice Baly.
« Que du plaisir » est le mot d’ordre pour ce qu’il reste de la saison footballistique, « afin que les jeunes puissent avoir du plaisir, puissent s’exprimer et avoir ce moment de convivialité ». Des stages vont être mis en place pour, également, accompagner les éducateurs, ainsi l’ancien entraîneur du Stade Rennais, le Breton Christian Gourcuff, va venir à Saint-Martin pour avoir un échange avec les techniciens, ainsi que sur les retours d’expériences. Mais aussi travailler sur certains projets que la Ligue de football de Saint-Martin a dans les cartons.

ACCOMPAGNEMENT DE LA CONCACAF ET DE LA FIFA

Fabrice Baly assure que les différentes sélections saint-martinoises feront des déplacements, « on s’est engagé par rapport aux compétitions régionales et internationales, pour les U14 et les U15. Ces derniers partiront au mois de décembre 2018 en Guyane. C’est une ambition et un projet qui est en train d’être ficelé ».
Les seniors devraient participer à la Concacaf League of Nation dont la première édition est annoncée pour septembre 2018, tandis que pour les U17, « nous avons aussi des projets dans la continuité de ce qui a été commencé l’année dernière », selon le président de la Ligue, « pour les U15, il y a une préparation en vue d’un tournoi dans 18 mois (…) C’est une préparation en continue pour l’ensemble des sélections ».
L’important, pour Fabrice Baly, est qu’en ce qui concerne le projet de développement « nous avons, potentiellement, l’accompagnement de la Concacaf et de la Fifa (Fédération internationale de football association). Ce sont des dossiers que nous travaillons et que nous espérons voir aboutir très prochainement ».

DONNER DU PLAISIR AUX ENFANTS

Mais le nombre d’infrastructures encore utilisables complique quelque peu le bon déroulement des entraînements et des matches en prévision. « Dans l’immédiat, on n’a pas le choix. Il n’y a que le stade Vanterpool de Marigot et un technicien doit passer pour voir les travaux à effectuer (…) On va se retrouver comme trente ans en arrière », déplore Fabrice Baly, « on va aller jouer dans les champs, notamment à Bellevue, pour voir si on peut avoir des activités. Juste pour donner du plaisir aux enfants ».
Des discussions avec les responsables de la Cité scolaire vont également être entamées afin d’envisager l’utilisation de leur terrain. La Ligue souhaiterait, aussi, proposer certains projets à la Collectivité, « pour pouvoir jouer et s’entraîner dans de bonnes conditions. Ne serait-ce que l’éclairage, parce que si on a qu’un seul terrain, il va falloir qu’on l’utilise sur la durée ».
Toutefois, si la Ligue dispose du terrain de la Cité scolaire, il faudra, ainsi que pour le stade de Grand-Case, installer des pare-ballons, « nous voulons mettre en place tous ces projets-là pour que nous puissions avoir une activité quasi normale dans les plus brefs délais ».

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.