SOCIETY

Point de situation et rappel des dernières mesures

Point de situation et rappel des dernières mesures

20 March 2020
 
 

SUR SAINT-MARTIN ET DANS LES OUTRE-MER

Mercredi, 1 nouveau cas a été confirmé à Saint-Martin, portant à 2 le nombre de cas recensés sur le territoire français. En fin de journée, l'ARS informait que ces deux personnes contaminées avaient été hospitalisées afin de suivre l'évolution de leur santé. La partie hollandaise déclarait quant à elle mardi 17 mars, son premier cas de contamination au Covid-19. Ce seraient donc pour l’heure 3 cas recensés sur toute l’île.
La Guadeloupe, en forte prise avec le virus, comptabilisait hier, jeudi 19 mars à midi, 45 cas confirmés de COVID-19, soit 12 cas de plus que la veille. Le seuil épidémique de 40 cas est donc franchi. Les efforts de confinement sont plus que jamais à respecter, en responsabilité, « restons chez nous » pour aider nos professionnels de santé. A ce jour, 8 patients sont hospitalisés au CHU : 5 au service de maladies infectieuses et tropicales du CHU et 3 patients en réanimation.
Au total, une centaine de cas étaient recensés jeudi 19 mars dans les Outre-mer, dont 45 en Guadeloupe, 19 en Martinique, 11 en Guyane, 2 à Saint-Martin et 2 à Saint-Barthélemy, 14 à la Réunion, 3 en Polynésie et 3 à Mayotte. Seules les Collectivité de Wallis et Futuna et de Saint-Pierre-et-Miquelon étaient hier encore épargnées.
 
Restrictions de transports aériens sur Saint-Martin
Un arrêté préfectoral pris mercredi 18 mars relatif aux restrictions des déplacements précise qu’à compter du lundi 23 mars et jusqu’au 15 avril prochain, le trafic aérien commercial et privé à Saint-Martin sera limité comme suit aux seuls :
- Déplacements pour des motifs sanitaires ou liés à la lutte contre l’épidémie Covid-19
- Déplacements pour motifs familiaux impérieux
- Déplacement pour motifs de santé sous avis médical
- Déplacements professionnels insusceptibles d’être déplacés
L’arrêté précise que Le transporteur aérien est chargé de vérifier que le déplacement considéré entre dans le champ de l’un de ces motifs énumérés.
Les passagers doivent présenter à l’embarquement une déclaration sur l’honneur précisant le motif du déplacement.
 
Retours dans l’hexagone et dans les territoires ultramarins
Lors d’une conférence de presse donnée en visio-conférence mercredi dernier, la Ministre des Outre-mer Annick Girardin, a indiqué que le Gouvernement s'emploie à faciliter le retourdes touristes français vers l'hexagone et des ultramarins partis dans l'hexagone pour des raisons touristiques, familiales ou sanitaires vers leur territoire d'origine et a demandé aux compagnies aériennes de rester mobilisées pour l'organisation de la continuité territoriale entre les territoires ultramarins et l'hexagone.
Ces dispositions permettront par ailleurs de maintenir le transit du fret, la possibilité d'évacuations sanitaires et d'acheminement des produits sanitaires (médicaments, produits sanguins...), et certains déplacements pour raisons familiales ou professionnelles impérieuses. La ministre a par ailleurs demandé aux ultramarins qui vivent hors de leur territoire de ne pas rentrer chez eux.
Elle a expliqué que les voyages étaient déconseillés et elle demande à ceux qui résident actuellement hors de leur territoire (les étudiants ou ceux pour des raisons professionnelles) de rester là où ils sont, le temps de la période de confinement. Elle a indiqué que « des consignes ont été passées pour restreindre l'accès aux transports aériens, en particulier vers les territoires ultramarins, aux seuls voyages familiaux et professionnels ne pouvant être différés ».
Elle a assuré que les CROUS et autres foyers d’hébergements pour étudiants restaient ouverts et a précisé que le paiement des loyers en foyer pour étudiants pour le mois d'avril seraient annulés. Les étudiants ou autres citoyens ultramarins qui se trouvent pour l’heure dans l’Hexagone, sont potentiellement porteurs du Covid-19.
En tout état de cause, toutes celles et tous ceux qui rentrent sur le territoire doivent impérativement observer une période de quatorzaine, confinés à leur domicile.
 
Continuité pédagogique :
le Service de l’Education à Saint-Martin et Saint-Barthélemy a mis en place sur son site Internet une plateforme de communication spéciale à l’endroit des personnels,
des parents et des élèves.
Evolutive et mise à jour au fur et à mesure des informations qui parviennent, cette page a été créée pour rester en contact entre tous et est consultable sur le site http://seidn.ac-guadeloupe.fr/
 
135 € d’amende pour non-respect des restrictions de déplacements
La préfecture rappelle que jusqu’au 31 mars 2020, les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d’être muni d’une attestation dérogatoire personnelle :
– Se rendre sur son lieu de travail si le télétravail n’est pas possible;
– Faire des achats de première nécessité dans les commerces de proximités autorisés à rester ouverts ;
– se rendre chez son médecin ;
– Se déplacer pour la garde des enfants ou pour aider les personnes vulnérables à la stricte condition de respecter les gestes barrière ;
– Prendre l’air, notamment avec ses enfants, uniquement à titre individuel et autour du domicile sans aucun rassemblement.
L’attestation dérogatoire personnelle est à remplir directement par l’individu qui souhaite sortir. Elle est téléchargeable sur le site internet et la page Facebook de la Préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin. Les personnes ne disposant pas d’une imprimante peuvent recopier à la main cette attestation. Ce document dérogatoire est à remplir à nouvelle chaque sortie.
Le non-respect de ces règles est actuellement puni d’une amende de 135 €.
 
Soutien aux entreprises
La CCISM a mis en place un guichet unique « Covid-19 » et relaie sur son site Internet l’ensemble des mesures prises en soutien aux entreprises et les démarches pour y avoir droit. Rendez-vous sur le site : https://www.ccism.fr/covid-19
 

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.