SOCIETY

Nouvelles mesures de la Préfecture : explications

Nouvelles mesures de la Préfecture : explications

03 August 2021
Les îles de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin ont été placées en état d’urgence sanitaire par décret du 28 juillet 2021. Cette mesure donne au Préfet la possibilité de prendre des mesures complémentaires dans la lutte contre le virus et pour le moment elles sont assez légères. Le Préfet lance un appel à une mobilisation générale que ce soit en matière de comportements ou de vaccination.
 
C’est le message qu’a souhaité faire passer le Préfet aux élus et aux socio-professionnels lors d’entretiens vendredi dernier et qu’il a réitéré lors d’une conférence de presse ce même jour. L’objectif est de remobiliser l’ensemble de la population pour éviter de prendre des mesures plus contraignantes qui pourraient aller jusqu’au confinement.
Enrayer les contaminations est vital pour Saint-Martin en raison d’un système de santé réduit, ne pouvant pas prendre en charge les cas graves, et dépendant de la Guadeloupe et de la Martinique qui connaissent une quatrième vague assez violente. Pour le Préfet, tout l’enjeu est donc de réagir pour ne pas solliciter les systèmes hospitaliers de ces deux îles. Sur les deux dernières semaines, quatre évacuations sanitaires de patients ont été réalisées vers le CHU de Guadeloupe. La Martinique n’est plus en mesure d’accueillir des patients et a évacué sur la métropole.
 
Une situation stable mais tendue depuis mai à Saint-Martin
 
La situation est stable (62 nouveaux cas sur la période du 19 au 25 juillet) mais le nombre d’hospitalisation augmente. L’hôpital accueillait, le 30 juillet, 12 patients dans l’unité Covid, 11 en service médecine pour suivi et un au service des soins intensif sous assistance respiratoire. Une personne est décédée la semaine dernière, portant à 39 le nombre de morts sur la partie française. Un cluster familial a été identifié, dont cinq membres de la même famille sont hospitalisés.
 
Une situation inquiétante et déroutante à Saint-Barth
 
Le dernier bulletin sanitaire de l’ARS faisait état d’une augmentation très importante des cas positifs (169 entre le 19 et le 25 juillet). Il faut tenir compte dans ces données du nombre de tests (20% de la population se fait tester chaque semaine). Ce sont les moins de 44 ans qui sont les plus impactés (84% des cas positifs). Trois personnes sont hospitalisées mais il n’y a pas eu d’évacuation sanitaire la semaine dernière.
Une situation déroutante qui pourrait inciter certains à penser que la vaccination ne sert à rien, mais selon le Préfet il n'en est rien, ces contaminations ayant été générées par des clusters. Cinq ont été identifiés et sont à l’origine d’une bonne moitié des cas recensés : deux discothèques, un restaurant gastronomique, une entreprise et un magasin de primeurs. Les deux discothèques (Casa Club et le Modjo) et le restaurant (l’Atelier Robuchon) ont été fermés. Le Préfet a décidé que les restaurants et débits de boisson de Saint-Barthélemy fermeraient désormais à minuit comme à Saint-Martin.
 
Des mesures « mesurées » … pour le moment
 
Depuis vendredi 30 juillet il est interdit de consommer de l’alcool sur la voie publique et la vente d’alcool est également interdite entre 18h et 6 du matin. Cette mesure « doit permettre d’éviter les attroupements inopinés de personnes et le relâchement généralement associé à la consommation d’alcool (non-respect des gestes barrières, non port du masque) ».
Ces mesures sont instaurées jusqu’au prochain point prévu cette semaine entre le Préfet et la Directrice de l’ARS. De là dépendra l’ajustement de celles-ci. Elles pourront être maintenues, allégées ou renforcées.
A noter que si les motifs impérieux ont été réinstaurés entre les îles et la métropole et inter îles avec la Guadeloupe et la Martinique, il n’y a à ce jour pas de motif impérieux entre Saint-Martin et Saint-Barthélemy.
Concernant l’application du Pass Sanitaire sur l’île, le Préfet n’a pas encore pris de décision, attendant la publication du texte définitif. Là encore, c’est le bilan sanitaire qui influera sur les adaptations possibles ou pas sur le territoire.

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.