SOCIETY

Lutte contre les vols à main armée : les deux côtés de l’île main dans la main

Lutte contre les vols à main armée : les deux côtés de l’île main dans la main

04 October 2022
Face au fléau des vols à main armée qui s’est lourdement aggravé ces derniers mois, au nord comme au sud du territoire, les autorités respectives des deux côtés de l’île, gendarmerie nationale et KPSM, ont mené vendredi soir dernier une opération coordonnée. Les autorités se sont placées au niveau de la frontière de Bellevue et ont procédé au contrôle des véhicules.
Alors que la veille encore, deux vols à main armée étaient perpétrés dans un laps de temps très court et en plein après-midi, environ 16h30, rue de la Liberté, à Marigot, les autorités conjointes de l’île avaient programmé pour le jour suivant une opération de contrôle à la frontière de Bellevue, avec pour objectif premier de découvrir des armes. Pour rappel, plus de 30 faits de vol à main armée ont été constatés sur la partie française de l’île depuis le début de l’année, dont 16 sur le seul mois d’août. Au cours de ce contrôle conjoint, outre un refus d’obtempérer à l’ordre de stopper intimé par les forces de l’ordre, qui a valu un placement en garde à vue du conducteur du véhicule, les autorités du nord ont arrêté une cinquantaine de véhicules présentant des films opacifiants sur leurs vitres. Les vitres teintées sont interdites par la loi des deux côtés de l’île. Du côté français, depuis 2017, ce délit est sanctionné par une peine de 135€ et un retrait de 3 points sur le permis de conduire. Toutefois, le lieutenant-colonel Wintzer précisait qu’aucune personne n’a été verbalisée. De surcroît, plusieurs défauts d’assurances ont été constatés De nombreux rappels de sécurité ont par ailleurs été faits aux conducteurs et passagers et parmi les délits observés par la gendarmerie nationale en cette soirée du 30 septembre dernier, on note un taux d’alcoolémie supérieur à la normale et une détention de stupéfiant. Ces deux derniers constats font l’objet d’une procédure, précise encore le commandant de la gendarmerie. Des contrôles coordonnés qui devraient se reproduire régulièrement. De son côté, la police néerlandaise (KPSM) a contrôlé une centaine de véhicules, dont 88 présentant des vitres teintées. Les conducteurs ont été sommés de retirer les films opacifiants. 28 grammes de stupéfiants ont également été confisqués.

Sint Maarten met en œuvre une nouvelle politique pour la détention d’armes

La ministre de la justice Anna E. Richardson a par ailleurs indiqué en ce début de semaine que la politique en matière de détention d’armes qui date de 2016 a été mise à jour. Il est désormais obligatoire de détenir un permis de port d’arme, pour toute arme à feu. Un permis qui passe par des évaluations psychologiques du candidat et par l’enregistrement sur un registre. La nouvelle loi détaille les permis d’arme à feu pour particulier, pour les entreprises de sécurité et un permis de détention d’armes autres qu’à feu, type arbalète, pistolet à air comprimé, etc… Le décret visant à rétablir des exigences très strictes de port d’armes et à lutter contre le circuit illégal sera bientôt promulgué au journal officiel de Sint Maarten.

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.