SOCIETY

Les pompiers en grève illimitée en protestation à l’obligation vaccinale

Les pompiers en grève illimitée en protestation à l’obligation vaccinale

10 September 2021
Un préavis de grève illimité a été déposé par les principaux syndicats des sapeurs-pompiers du SDIS de Guadeloupe, à compter d’hier, jeudi 9 septembre, et la caserne de Saint-Martin qui y est rattachée à rejoint le mouvement et manifeste son opposition à l’obligation vaccinale qui leur est imposée. Hier matin, les sapeurs-pompiers grévistes étaient postés devant la caserne, sur la RN7 au niveau de la Savane, et sans entraver la circulation, ils faisaient entendre leur mécontentement.
Fidèles à leurs habitudes de ne pas vouloir créer de vagues dans l’ordre public et toujours respectueux de ne pas entraver la liberté d’autrui et de poursuivre en toutes circonstances leurs missions de secours, nos sapeurs-pompiers de Saint-Martin souhaitent néanmoins manifester leur désapprobation et leur mécontentement face à l’obligation vaccinale à laquelle ils sont soumis au même titre que les personnels soignants, dans le cadre de la loi sanitaire. « Soyons bien clairs, nous ne sommes pas contre la vaccination. Nous protestons contre l’obligation vaccinale qui est une entrave à nos libertés individuelles. Parmi les collègues grévistes, certains sont vaccinés », concédait Célaire Clancy, représentant syndical de la branche Services publics et santé de Force Ouvrière (FO). Les pompiers qui depuis le début de la pandémie ont été parmi les premiers à être sur le front, sans connaître les réalités du virus, et sans n’avoir reçu les équipements nécessaires pour se protéger, se sentent aujourd’hui méprisés face à cette obligation vaccinale qui va imposer, jusqu’au 15 septembre, à ceux qui n’auront pas leur schéma vaccinal complet, de se faire tester à chaque prise de garde, puis à compter du 15 octobre prochain, une suspension de leur contrat avec suspension de salaire, ou bien un reclassement à un poste où ils ne seront pas en contact avec le public. « Cela fait 18 mois que nous sommes confrontés chaque jour à des cas Covid, avec des vagues importantes pendant la période. Nous avons appris, mis en place des protocoles très stricts qui nous ont permis de nous protéger et de protéger les autres… On n’a pas attendu les directives du gouvernement, heureusement, car il y aurait eu plus de victimes parmi les soldats du feu… On a l’impression de passer de héros à parias… » soulignent des pompiers grévistes postés sur les piquets de grève.
 
«Non à l’obligation vaccinale»
 
Ainsi, hier matin, ont-ils manifesté à leur manière leur mécontentement, et ont appelé au soutien de la population afin de dire « non à l’obligation vaccinale et au Pass sanitaire. Une manifestation pacifique, sans heurts, avec uniquement par alternance quelques blocages symboliques de la route d’une dizaine de minutes, répartis dans le journée. Les automobilistes ont en règle générale manifesté leur soutien en klaxonnant en mode « Friendly Island ».
 
Soutien de SXM Résistance
 
Les pompiers de Saint-Martin ont reçu le soutien du Collectif SXM Résistance, en marche depuis juillet contre le Pass sanitaire et son obligation vaccinale, dont des membres étaient présents à leurs côtés hier matin. Jean-Barry Hodge, leader de SXM Résistance nous informait avoir obtenu une audience pour ce jour, vendredi 10 septembre, avec le préfet et les directrices de l’ARS et du centre hospitalier Louis Constant Fleming. Ils attendent des réponses précises et chiffrées à de nombreuses questions relatives au Covid, aux patients atteints et à ceux décédés, portées sur un document qui a été déposé en préfecture lundi dernier.
Plus timidement, le collectif UPTSM mené par Cédrick André et Luc Wellington, a également annoncé son soutien au mouvement des Sapeurs-pompiers, la veille de leur grève illimitée. Un soutien tardif à la protestation contre le Pass sanitaire que Jean-Barry Hodge a qualifié d’irrespectueux à l’égard de SXM Résistance qu’il considère comme une tentative de récupération politique : « Nous travaillons depuis juillet dernier avec la préfecture et l’ARS pour travailler ensemble à des solutions afin d’éviter, voire adapter ces mesures sur le territoire. Le collectif UPTSM et les autres mouvements ont des fins politiques. Nous, nous ne souhaitons travailler que dans l’intérêt de la population qui ne souhaite pas l’instauration en l’état de ce Pass sanitaire », a-t-il commenté.
A noter que pendant toute cette période de grève illimitée, l’ensemble des interventions de secours est assuré normalement, par les pompiers non-grévistes et grévistes.
 

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.