SOCIETY

Les directeurs Frédéric Vuillier (Super U Howell Center)  et Karim Fournier (Super U Hope Estate) ont signé vendredi dernier  la convention BQP en préfecture. Egalement signataires,  les représentants de l'enseigne Petit Casino étaient absents ce jour.
Les directeurs Frédéric Vuillier (Super U Howell Center) et Karim Fournier (Super U Hope Estate) ont signé vendredi dernier la convention BQP en préfecture. Egalement signataires, les représentants de l'enseigne Petit Casino étaient absents ce jour.

Le Bouclier Qualité Prix, pour lutter contre la vie chère

12 July 2022
Pour la troisième année consécutive et pour cette année spécialement où l’inflation et les préoccupations consécutives à la cherté de la vie sont de plus en plus prégnantes, un nouveau dispositif de Bouclier Qualité Prix (BQP) a été signé en préfecture entre le représentant de l’Etat, le préfet Vincent Berton et les directeurs des magasins Super U et du Petit Casino.
Seules ces deux enseignes ont souhaité prendre part cette année à ce dispositif basé sur le volontariat et qui garantit un panier moyen constitué d’une cinquantaine de produits pour 100 euros. Ce sont ainsi dans quatre commerces, les deux supermarchés Super U de Howell Center et de Hope Estate et les deux Petit Casino de la Baie Orientale et de l’Anse Marcel, que sera communiquée la liste des produits entrants dans le dispositif. Ces mêmes produits seront identifiés en magasin par un logo. Le dispositif entre en vigueur ces jours-ci.
Les produits et les prix correspondant ont été négociés par les distributeurs sur le fondement d’un avis préalable publié par l’observatoire des prix des marges et des revenus (OPMR), qui confirment un large panel d’articles compris dans les produits de première nécessité et qui répondent aux habitudes de consommation locales. Sur un panier de 100 euros, 53 correspondent à des produits alimentaires, 25 sont des produits d’hygiène et d’entretien et 22 sont des produits spécifiquement dédiés aux enfants en bas-âge.
Eu égard à l’inflation galopante, entre 5% et 6%, du fait de l’augmentation des prix du carburant impactant directement les prix du transport, une clause de révision a été introduite dans la convention signée. Celle-ci devrait être réalisée courant septembre.
En cas de produit manquant dans les rayons, du fait d’un problème d’approvisionnement, les distributeurs s’engagent à remplacer ce produit et toujours dans le coût imposé du panier.

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.