SOCIETY

Grève dans les services de la Collectivité :  Les représentants syndicaux seront reçus ce jour

Grève dans les services de la Collectivité : Les représentants syndicaux seront reçus ce jour

02 October 2020
Suite à l’appel lancé mardi dernier par le syndicat UNI-T 978 pour une grève illimitée dans les services de la Collectivité à compter d’hier, jeudi 1er octobre, ils étaient dès 7 heures du matin une trentaine d’agents territoriaux à se regrouper devant l’Hôtel de la Collectivité.
 
Bien que n’étant pas en total accord avec la méthodologie employée par le UNI-T 978 et indiquant avoir été tardivement convié, le syndicat UNSA annonçait cependant être solidaire avec certaines revendications et enjoignait ses membres à se rallier à ce mouvement de grève. L’UNSA Territoriaux indique toutefois dans son communiqué vouloir privilégier « le dialogue réaliste et constructif avec les décideurs et porteurs des politiques publiques de la collectivité de Saint-Martin ».
Les deux syndicats se rejoignent néanmoins sur certaines revendications, notamment sur la mise en place demandée depuis longue date des organes de l’avancement de carrière des agents, sur les conditions de travail dans certains services, celui de la police territoriale pour l’UNSA. Dans ses revendications, l’UNSA Territoriaux demande également une mise au point sur les remplacements des directeurs locaux par des personnels recrutés à l’extérieur du territoire. Pour rappel, l’UNI-T 978 mettait 8 points à l’ordre du jour de ses revendications (lire en encadré).
Fonctionnement
normal des services
Albert Blake, le secrétaire général du syndicat UNI-T 978 attendait à être reçu avec une délégation dès cette première journée de grève par le président Gibbs. Toutefois, les services du président nous informaient qu’une rencontre avec les syndicats était déjà programmée depuis plusieurs jours pour aujourd’hui, vendredi 2 octobre et que cette réunion était maintenue. Y seront abordés les différents sujets présentés par les syndicats. La Collectivité informait également que ses services fonctionnaient normalement ainsi que ceux de la CTOS.
La présidente de la CTOS Pascale Alix-Laborde nous confirmait effectivement que les services de préparation et de livraison des repas étaient pour l’heure peu impactés et les repas de la cantine étaient servis normalement. Seul le menu qui était prévu pour hier a subi quelques variantes, du fait de la méconnaissance en début de matinée du nombre d’élèves qui seraient présents pendant le service de cantine. En effet, 3 écoles privées avaient déjà informé la veille la CTOS qu’elles ne prévoiraient pas de cantine pour leurs élèves.
Pour aujourd’hui, tout devait être normalement opérationnel. 
 
Les 8 points de revendication du syndicat UNI-T 978
• Non-respect du 3ème alinéa de l’article 3 de la loi n°777 du 31 juillet 1963
• Pour la mise en place des instances obligatoires et nécessaires au fonctionnement des services.
• Respect des Conditions de travail
• Exigence sur la révision des organes de l’avancement de carrière des travailleurs (Le CAP, le CCP, le CET …)
• Désignation des membres de la commission Santé Sécurité et Conditions de Travail.
• Conditions de travail déplorables pour les travailleurs de la COM et de la CTOS
• Halte au mépris et au dénigrement de dimension humaine
• Pour une politique de santé et de protection des travailleurs et de la population.
 
 
 

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.