SOCIETY

 (photo d’archive) Les manifestants ont tenu pendant plus de 3 mois des piquets de grève devant l’entrée de l’Hôtel de la Collectivité.
(photo d’archive) Les manifestants ont tenu pendant plus de 3 mois des piquets de grève devant l’entrée de l’Hôtel de la Collectivité.

Fin de conflit UTC-UGTG

20 May 2019
Le protocole de fin de conflit UTC-UGTG a été signé, vendredi 17 mai 2019. La Collectivité de Saint-Martin et la CTOS sont parvenues à trouver un accord avec les représentants du syndicat UTC-UGTG.

Le conflit qui a démarré le 30 janvier dernier a finalement trouvé son issue en fin de semaine dernière. Au sujet du principal point d’achoppement concernant l’intégration des salariés dont les contrats de travail avaient pris fin au 30 novembre dernier, la Collectivité assure dans un communiqué que « les parties se sont accordées sur un accompagnement des personnes concernées vers un emploi stable. Il a été convenu d’une rencontre dans les deux prochains mois pour étudier leur situation au cas par cas. Parallèlement à ce travail de reclassement professionnel, les parties se sont engagées à régulariser, en cas de besoin, le salaire des ex-agents sur la période du mois de septembre 2018 à janvier 2019 ». 

EXTERNALISATION DU PÉRISCOLAIRE VERS LE TISSU ASSOCIATIF

Par ailleurs, « La Collectivité et la CTOS se sont engagées à renforcer l’encadrement des enfants dans le cadre des activités périscolaires notamment par le biais du tissu associatif et à communiquer au syndicat le projet d’organisation du périscolaire pour l’avenir ». 
Enfin, concernant les journées de grève, la Collectivité indique que « les jours non travaillés des mois de février, de mars et d’une partie du mois d’avril ont été prélevés sur le salaire des grévistes, conformément à la loi. Suite à la fin du conflit, les parties ont convenu de discuter sur les modalités de versement des jours restants jusqu’au 17 mai, date de la fin de la grève » et rappelle « qu’un protocole d’accord avait déjà été signé le 20 mars dernier dans lequel la Collectivité s’engageait à répondre favorablement aux points relevant du droit des agents de la fonction publique (déroulement des carrières, régime indemnitaire, etc..) ». Le Président Gibbs et son équipe sont satisfaits de cette sortie de conflit qui va permettre un retour à la normale du service public. Et Daniel Gibbs de conclure : « Ce conflit social a montré les limites et les faiblesses d’une organisation administrative à bout de souffle, légitimant le chantier ambitieux et inédit de réorganisation que cette majorité a engagé ».

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.