SOCIETY

Appel à une mobilisation massive le 3 septembre

Appel à une mobilisation massive le 3 septembre

27 August 2021
Unis, les collectif, association et mouvement de défense du peuple saint-martinois réitèrent leur appel à une mobilisation massive de la population le vendredi 3 septembre prochain, afin de dénoncer les nombreuses difficultés actuellement rencontrées qui plongent la population dans une grande souffrance sans que, selon eux, la gouvernance actuelle n’en tienne compte ni ne souhaite les écouter. Une manifestation sous couvert de dernier ultimatum donné aux autorités locales avant de passer à un niveau supérieur pour arriver à se faire entendre.
La population est donc appelée à se rassembler massivement le vendredi 3 septembre prochain, à 7h précises, au niveau du parking des taxis sur le front de mer de Marigot. Après plusieurs tentatives échouées de demande d’audience avec les élus de l'exécutif pour leur faire part des nombreux problèmes auxquels doit faire face la population (PPRN, fermeture du pont de Sandy Ground, Pass sanitaire et vaccination obligatoire, une jeunesse livrée à elle-même, problèmes d’ingérence à la Direction générale des services et au Cabinet de la Collectivité…), pour les leaders des différentes organisations, Cédrick André et Luc Wellington (Union du Peuple Travailleurs Saint-Martinois (UPTSM)), Leny Mussington et Agnès Alexanders (Soualiga United), Horace White et Félix Richardson (Soualiga Grassroots Movement), la coupe est pleine. Ils souhaitent, par ce mouvement populaire organisé vendredi prochain, arriver en masse et forcer l’exécutif à les recevoir.
 
«Dire stop au mépris et à la gouvernance de contrôle»
 
«Nous sommes méprisés par le président de la Collectivité. Il a un peu vite oublié qu’il a été élu par le peuple pour mettre en œuvre des actions dans l’intérêt de ce même peuple. Il ne peut pas tout décider seul et agir seul. Il doit être à notre écoute. Le président et sa DGS vont entendre que ce ne sont pas eux qui contrôlent le pays, comme dans un pouvoir de dictature. Nous avons une histoire, nous avons déjà connu l’oppression, et nous sommes aujourd’hui en capacité de dire stop et faire respecter nos droits», se sont-ils tous accordés à dire hier matin, au cours d’une nouvelle conférence de presse tenue sur le front de mer de Marigot.
La manifestation souhaitée pacifique prendra donc son départ à 7h le vendredi 3 septembre, depuis le parking des taxis du front de mer de Marigot. Le trajet prévoit deux étapes, l’une à la Collectivité et l’autre à la préfecture. Les organisateurs demandent à la population de porter un masque et de se munir d’un manche à balai qui permettra de respecter les distanciations sociales et sera ensuite déposé devant la préfecture, symbolisant chaque personne qui y aura participé. «Le peuple doit prouver qu’il est uni et qu’il doit se faire respecter. Si nous ne nous faisons pas entendre, le ton montera vite d’un cran supérieur !», ont-ils conclu.

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.