SOCIETY

×

Warning

JUser: :_load: Unable to load user with ID: 923
Le jeu de cartes « Les Acccrossssucres »lauréat de l’appel à projets.
Le jeu de cartes « Les Acccrossssucres »lauréat de l’appel à projets.

Appel à projet : Deux associations saint-martinoises distinguées par le ministère des Outre-mer

30 March 2017

En fin de semaine dernière, le ministère des Outre-mer a communiqué la liste des 48 lauréats de l’appel à projets sur l’Economie Sociale et Solidaire Outre-mer 2017. Parmi les 68 dossiers présentés, par la Guadeloupe et Saint-Martin, 8 lauréats ont été sélectionnés, dont 2 sur Saint-Martin.

Ainsi les associations R2C et HeadMade Factory sont localement les bénéficiaires de cet appel à projets. Rencontre avec Florence Poirier-Nkpa, artiste, coordinatrice et membre fondatrice du collectif HeadMade Factory (HMF).
Pour cette association, le concept était de relier l’art avec la société et proposer un projet citoyen, « car pour HMF il est très important de montrer aux jeunes que l’art peut servir à créer des objets qui s’utilisent dans la vie de tous les jours ».
D’où l’idée de créer, avec des artistes, un jeu de cartes de 7 familles qui permette de sensibiliser aux risques liés à la surconsommation de sucre. Trois artistes locaux, Cindy Choisy, Laurent Baly, Florence Poirier-Nkpa, avec la participation de Karim Gangue originaire de Dakar, ont réalisé ce jeu baptisé « Les Acccrossssucres ».

Lutter contre le diabète et l’obésité

Les artistes d’HMF ont travaillé sur ce jeu en partenariat avec l’association Saint-Martin Santé, l’ARS (Agence régionale de santé), « qui nous a soutenus pour pouvoir développer le projet », ainsi qu’avec le groupe pharmaceutique CFAO Solidarité qui a apprécié l’idée des artistes saint-martinois de créer un jeu qui fasse de la prévention contre le diabète et l’obésité.
Le groupe pharmaceutique a financé en premier ce projet, suivi par l’ARS et ensuite par la Collectivité de Saint-Martin, quant à l’association Saint-Martin Santé elle s’occupe du partenariat et des soutiens techniques.
L’ARS a facilité les contacts avec des institutions comme l’Education Nationale et l’IREPS (Institut régional d’éducation et de promotion de la santé) de Guadeloupe, qui ont évalué le jeu pour déterminer comment il serait utilisable dans les écoles.

Adapter le produit aux enfants

Si le jeu a reçu un accueil favorable, il y avait toutefois quelques problèmes de pédagogie, « les indications thérapeutiques mises dans le jeu n’étaient pas tout à fait adaptées pour qu’il soit utilisable, et surtout que les enfants apprennent des choses, au lieu de jouer simplement à un jeu de cartes ».
Après des rencontres avec des inspecteurs de l’Education Nationale, aussi bien à Saint-Martin qu’en Guadeloupe, une notice d’utilisation est en train d’être mise au point, pour que le jeu soit utilisé en tant que visuel, et non comme un simple jeu de cartes.

Labelliser le jeu pour le diffuser dans les écoles

Un contact à l’ARS conseille au collectif saint-martinois de développer le jeu de cartes pour qu’il soit adapté à l’alimentation du territoire, « tout en me conseillant de le concevoir de façon à ce qu’il puisse être diffusé dans d’autres territoires », explicite Florence Poirier-Nkpa.
HMF décide de revoir sa copie en créant un jeu qui aborde les 9 repères du PNNS (Programme national nutrition santé). « Nous sommes en train de développer, avec l’IREPS, un jeu de plateau où l’on parlera des 9 repaires du PNNS qui comprend, entre autres, la consommation de fruits et légumes, les produits laitiers, les viandes, poissons et œufs, les matières grasses… ». Un jeu qui devra être labellisé pour qu’il soit diffusé dans les écoles, mais aussi auprès des professionnels de l’Education et de la santé.

Devenir indépendant financièrement

L’objectif du projet est aussi de faire travailler les artistes, mais aussi de commercialiser ce jeu, « peut-être, un jour, auprès des pharmacies ou autres institutions, pour pouvoir, au niveau de HMF, avoir un moyen de devenir de plus en plus autonome financièrement ».
L’appel à projet concernait l’économie solidaire et sociale, «  c’était travailler sur le social, travailler sur la solidarité au niveau art et société et travailler sur l’économie, car il y avait une forte composante économique. Il fallait rentabiliser notre produit et le but était de travailler sur la diffusion de l’art à travers un produit de tous les jours ».

Elargir le jeu à l’ensemble des outre-mers

Dans le projet proposé par HMF, le jeu de plateau est adapté à Saint-Martin, à la Guadeloupe et à la Martinique, ce qui implique de trouver tous les produits locaux communs aux trois îles, « ensuite on aimerait, si tout se passe bien, faire une version en ligne pour pouvoir élargir le projet à la Réunion, à la Nouvelle-Calédonie et à la Polynésie ».
L’association HMF tient à remercier particulièrement l’efficacité et le professionnalisme de la plateforme Initiative Saint-Martin Active, pour l’aide apportée au montage du dossier d’appel à projet.
Pour avoir plus d’informations et soutenir HMF : http://www.artsxm.org/soutenir-hmf-saintmartin.html.

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.