SOCIETY

COMMANDANT BASSO
COMMANDANT BASSO

Environ 1500 véhicules et personnes contrôlés par jour; une quarantaine de PV quotidiens

27 March 2020
Les forces de l’ordre de Saint-Martin procèdent à une vingtaine d’opérations de contrôles par jour, totalisant environ 1500 contrôles quotidiens. Chaque jour, ce sont entre 30 et 45 infractions qui sont relevées, donnant lieu à des contraventions de 135€.

Attestation obligatoire pour toute circulation sur le territoire français

Face à l’incivilité et l’irresponsabilité d’une part restée trop importante de la population eu égard à la gravité de la situation, le premier ministre Edouard Philippe a annoncé dès mardi soir, le durcissement des mesures de confinement. Dès lors, une nouvelle attestation a été publiée, limitant les sorties pour s’aérer ou faire du sport à une sortie par jour de maximum une heure. Ces sorties doivent se faire en solitaire, seules sont autorisées les sorties en groupe pour un même foyer. Sur les nouvelles attestations doit figurer l’heure du début de la sortie. Outre les motifs professionnels et familiaux, la santé et les courses de première nécessité, la nouvelle attestation inclut désormais la convocation judiciaire ou administrative ainsi que la participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.
A Saint-Martin, le commandant de la compagnie de gendarmerie, Stephan Basso, nous indiquait que depuis lundi, « ce sont environ 1500 personnes et véhicules qui sont contrôlés chaque jour, et parmi ces contrôlesquotidiens, une quarantaine de personnes étaient en défaut de pouvoir présenter leur attestation. Elles ont été verbalisées". Le Commandant d'escadron précise que les forces de l’ordre sont présentes jour et nuit sur les routes pour contrôler les véhicules en circulation.
 
Probables fermetures administratives

Toutefois, la verbalisation des personnes circulant à pieds, semble compliquée, la plupart n’étant pas en mesure de présenter de pièce d’identité. Des groupes de personnes restent par ailleurs rassemblés la journée à proximité des superettes de proximité qui sont autorisées à rester ouvertes. « On avertit et on verbalise quand cela est possible, mais si cette situation perdure, il y aura des fermetures administratives », indique le commandant.
De même, les résidents de la partie hollandaise qui circulent sur le sol français doivent être en possession des attestations obligatoires. Or, dans la mesure où sur la partie hollandaise, les restrictions de circulation ne sont pas soumises à des présentations d’attestation, il est difficile pour les ressortissants de Sint Maarten de se plier à la réglementation qui prévaut sur le sol français, d’autant qu’il n’est pas certain que l’information ait circulé efficacement au sud de l’île. Et par ailleurs, on connaît déjà tous la finalité des procès-verbaux dressés aux non-résidents de la partie française…
 
Vols de masques dans des véhicules de personnels soignants

Selon le commandant des forces de l’ordre de la partie française, il n’y aurait pas pour l’heure de recrudescence de la délinquance, les vols de véhicules auraient même diminué de manière importante depuis le début de la crise. Toutefois, deux vols crapuleux et édifiants ont été perpétrés hier matin à l’endroit de véhicules d’infirmières qui étaient en soin chez des patients, à Concordia et à Saint-James. Les individus ont fracturé les véhicules et se sont emparés des masques qui se trouvaient à l’intérieur des véhicules. Des vols inqualifiables face à la pénurie de masques à laquelle sont confrontés nos personnels soignants qui risquent leur vie en tentant de sauver celle des autres !
 
Violences intrafamiliales contenues pour l’heure

Après dix jours de confinement, la recrudescence des conflits au sein des foyers est à redouter. Interrogée à ce sujet, l’association d’aide aux victimes Trait d’Union-France Victimes, nous informait ne pas avoir été sollicitée plus que d’habitude pour l’heure. Même discours du côté de la gendarmerie qui indique ne pas avoir eu à intervenir plus qu’habituellement ces derniers jours pour ce type d’agression intrafamiliale. De l’avis de tous, il est cependant à craindre une montée de ces violences, face à la promiscuité dans les foyers et au désoeuvrement des personnes qui y vivent.
 
Contacts association Trait d’Union France-Victimes 978
A toutes fins utiles, rappelons que toute l’équipe de l’association Trait d’Union France-Victimes 978 (juriste, psy et assistante sociale), dont les bureaux sont fermés pour cause de confinement, reste joignable soit par mail (This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.) soit via l’application smartphone (Fhand#SXM) disponible gratuitement sur Google store. Les équipes continuent à répondre à toutes les sollicitations qui peuvent être de l'écoute, de l'information ou de l'orientation et portent une vigilance accrue aux tensions intrafamiliales qui risquent de survenir en cette période de confinement.
 

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.